mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Plus d’une centaine de nageurs à la coupe Guy d’Esposito

Publié le

La 48è coupe Guy d’Esposito s’est disputé ce week-end à la piscine municipale de Tipaerui. Plus de 100 nageurs se sont affrontés sur trois jours. Cette compétition organisée par le Cercle des nageurs de Polynésie rend hommage à Guy d’Esposito, le fondateur du club.

Publié le 02/05/2021 à 19:29 - Mise à jour le 03/05/2021 à 9:43
Lecture < 1 min.

La 48è coupe Guy d’Esposito s’est disputé ce week-end à la piscine municipale de Tipaerui. Plus de 100 nageurs se sont affrontés sur trois jours. Cette compétition organisée par le Cercle des nageurs de Polynésie rend hommage à Guy d’Esposito, le fondateur du club.

Ce rendez-vous est qualificatif pour les championnats de France et une fois encore la relève a su tenir toutes ses promesses, plusieurs performances ont été enregistrées. La coupe d’Esposito est l’un des trophées les plus convoités par la jeune garde. Pour gagner les nageurs doivent cumuler le plus grand nombre de points selon un barème bien précis, constitué en fonction de la classe d’âge: « on a un classement au point sur une grille de calcul qui tient compte des différents âges, donc qui bonifie les plus jeunes. Tout le monde peut se retrouver sur le podium et tout le monde peut arriver à gagner la coupe. C’est souvent un jeune et souvent même une fille qui gagne le classement final » précise Bernard Costa le président du cercle des nageurs de Polynésie.

Au-delà des performances individuelles, la qualification pour les championnats de France reste un des objectifs phares du week-end pour les athlètes. Et là encore, les résultats sont prometteurs. Après avoir déjà décroché son billet pour la métropole, Ragihei Timo de l’Olympique de Pirae réalise une nouvelle performance au 100 mètres brasse.

Naël Roux du CAF Tahiti réussit, lui aussi, à se qualifier au 400 mètres, 4 nages. Il signe également la meilleure performance régionale chez les 15 ans: « aujourd’hui c’était vraiment intense parce que j’étais déjà proche du temps. Là je suis vraiment content, je n’ai rien lâché et là ça paie. »

A l’issue des 3 journées de compétition, c’est Hemaruiti Bonnard, âgée de 11 ans, qui remporte la coupe d’Esposito. Elle succède à Reva Regnier, vainqueur de l’édition précédente. 

infos coronavirus