samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Web Zone : zoom sur FaceApp, l’appli qui fait polémique

Publié le

Vous n'avez pas pu passer à côté du buzz du moment : l'appli FaceApp connait un regain de popularité depuis qu'elle a lancé un filtre permettant de vieillir les visages. Mais beaucoup s'inquiètent de ce que pourraient devenir les données personnelles des utilisateurs. On en parle dans la Web Zone.

Publié le 24/07/2019 à 10:13 - Mise à jour le 22/10/2019 à 10:44
Lecture 2 minutes

Vous n'avez pas pu passer à côté du buzz du moment : l'appli FaceApp connait un regain de popularité depuis qu'elle a lancé un filtre permettant de vieillir les visages. Mais beaucoup s'inquiètent de ce que pourraient devenir les données personnelles des utilisateurs. On en parle dans la Web Zone.

L’application FaceApp existe depuis 2017 mais elle fait le buzz en ce moment grâce à un filtre permettant de vieillir les visages de manière plutôt réaliste. Des challenges #Agechallenge ou encore #FaceAppchallenge ont émergé sur les réseaux sociaux. De nombreuses stars se prêtant aussi au jeu. FaceApp est rapidement devenue l’application la plus téléchargée sur Google Play Store et App Store.

Si FaceApp réussit si bien à vieillir les visages, c’est grâce à une intelligence artificielle (IA) qui se perfectionne au fur et à mesure qu’elle reçoit des images. Plus les algorithmes de l’IA ingèrent des données, plus l’IA est performante…

Mais FaceApp inquiète. Beaucoup se demandent ce que deviennent les données collectées par l’application. Aux Etats-Unis, un sénateur a même réclamé que soit ouverte une enquête du FBI sur la société qui gère FaceApp. En métropole, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), a appelé les internautes à la vigilance.

En Europe, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) exige de recueillir un consentement clair des utilisateurs avant de recueillir leurs données. Mais FaceApp, comme beaucoup, ne prévient pas clairement ses utilisateurs. Il est simplement stipulé dans les conditions générales d’utilisation (CGU) de l’application que FaceApp collecte vos données. Mais qui peut affirmer lire systématiquement ces CGU ?

Face à la multiplication d’articles dans les médias, et à l’inquiétude des autorités, le patron de FaceApp s’est exprimé dans un communiqué et affirme que la plupart des photos collectées sont supprimées sous 48 heures, que l’entreprise accepte toutes les requêtes des internautes désirant supprimer leurs données, et surtout, qu’elle ne revend pas les données de ses utilisateurs à des tiers.

FaceApp n’est pas la seule à collecter nos données. Des plus connues comme Facebook ou Snapchat mentionnent dans leurs CGU que leurs utilisateurs leur accordent « une licence d’utilisation des contenus ».

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV