lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Wallis et Futuna, seul territoire français épargné par le Covid-19

Publié le

Le petit archipel de Wallis et Futuna est le seul territoire français où aucun cas de Covid-19 n’a jusqu’alors été recensé, mais les autorités sont vigilantes, compte tenu de la vulnérabilité de la population, a indiqué jeudi le préfet.

Publié le 09/04/2020 à 9:31 - Mise à jour le 09/04/2020 à 10:24
Lecture < 1 min.

Le petit archipel de Wallis et Futuna est le seul territoire français où aucun cas de Covid-19 n’a jusqu’alors été recensé, mais les autorités sont vigilantes, compte tenu de la vulnérabilité de la population, a indiqué jeudi le préfet.

« Depuis qu’un cas a été identifié la semaine dernière à Saint-Pierre-et-Miquelon, nous sommes effectivement, la dernière terre française habitée sans cas de Covid-19 », a déclaré à l’AFP l’administrateur supérieur de l’archipel, Thierry Quéffelec.

Il a précisé que le dernier vol avec passagers en provenance de Nouvelle-Calédonie, seule destination desservie en direct, datait du 16 mars et que la liaison aérienne entre l’île de Wallis et celle de Futuna était maintenue, moyennant des contrôles sanitaires.

Vendredi dernier, un Airbus et un bateau cargo ont permis le ravitaillement de cet archipel d’environ 11 000 habitants, en médicaments et en matériels et denrées nécessaires à la vie quotidienne.

« Il faut 80 containers pour permettre à Wallis et Futuna de vivre pendant 5 à 6 semaines. Le ‘pont aérien’ est en outre indispensable car environ 200 personnes ont des médicaments à renouveler tous les 15 jours », a souligné M. Quéffelec.

Il a insisté à cet égard sur le grave impact qu’aurait le Covid-19 sur la population de Wallis et Futuna où le diabète, l’obésité (60% de la population) et les maladies cardiaques sont répandues et les moyens sanitaires limités.

« Nous avons multiplié par cinq le nombre de places en réanimation, et en disposons ainsi de dix grâce à sept respirateurs adultes et trois pour enfants », a-t-il déclaré, ajoutant que l’île s’approvisionnait aussi en médicaments nécessaires à la sédation des patients.

Une procédure de « sas très fermé », avec placement en quatorzaine dans des hôtels est également en préparation, pour être appliqué quand le trafic aérien de passagers reprendra.

Une cellule de crise se réunit tous les jours autour du préfet, en présence d’élus de l’assemblée territoriale, de représentants des trois royaumes coutumiers et du vicaire général. Les traditions polynésiennes et la religion catholique sont au cœur de la vie quotidienne des habitants.

infos coronavirus