samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Vidéo – Près de 150 dauphins meurent sur une plage néo-zélandaise

Publié le

Publié le 25/11/2018 à 9:07 - Mise à jour le 25/11/2018 à 9:07
Lecture 2 minutes

Un échouement inexpliqué de 145 « dauphins-pilotes » a été découvert par un randonneur samedi soir sur cette île qui est la troisième plus grande de Nouvelle-Zélande, et se situe à une trentaine de kilomètres au sud de l’Île du Sud. Sur les 145 mammifères, la moitié étaient morts au moment de leur découverte. Compte tenu de l’éloignement de la plage et de la difficulté pour y accéder, les autorités ont décidé d’euthanasier les autres.

« Malheureusement, la probabilité de parvenir à remettre les autres à l’eau était extrêmement faible », a déclaré Ren Leppens, haut fonctionnaire du ministère de la Conservation (DOC) sur l’Île Stewart. « Le lieu éloigné, le manque de personnel disponible à proximité et la dégradation de l’état des animaux ont fait que l’euthanasie était la chose la plus humaine à faire. Pour autant, c’est toujours une décision qui vous brise le cœur », a-t-il ajouté.

>>> Lire aussi : Hécatombe de dauphins et de phoques sur les côtes américaines

Les échouements de cétacés sont fréquents en Nouvelle-Zélande. Les autorités sont confrontées en moyenne à plus de 80 cas par an. Mais la plupart du temps, seul un animal échoue à la fois.

> D’autres mammifères retrouvés morts

Dimanche, 10 orques pygmées ont été retrouvés coincés sur la plage de 90 Mile Beach, dans le nord de l’Île du Nord. Deux sont déjà morts, et les autorités tenteront mardi de remettre à l’eau les huit autres.

Un grand cachalot a par ailleurs péri dans la nuit de samedi à dimanche non loin, à Doubtless Bay. Un cachalot pygmée femelle a également été découvert sur la côte ouest de l’Île du Nord. 

Les causes précises des échouements sont inconnues. Ils peuvent être dus à des maladies, à des erreurs de navigation, à la marée descendante, à une météo défavorable ou au fait d’être poursuivi par un prédateur.

 

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Il a traversé le Pacifique à la rame :...

Bardelis a commencé son voyage au Pérou en juillet 2018, atteignant la Polynésie française près de cinq mois plus tard et terminant...

Sécurité nautique : un week-end en mer sous contrôle

Des opérations de sensibilisation et de contrôle relatives à la sécurité nautique sont organisées ce week-end du 1er et 2 août dans les lagons et au large de Tahiti, Moorea et d’autres îles de Polynésie française.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV