vendredi 18 juin 2021
A VOIR

|

Vidéo – Ouragan Irma : Floride, Porto Rico et Iles Vierges en état d’urgence, la Guadeloupe en vigilance rouge

Publié le

Publié le 04/09/2017 à 15:09 - Mise à jour le 04/09/2017 à 15:09
Lecture < 1 min.

Selon le dernier bulletin d’information à 00H00 GMT du Centre américain des ouragans (NHC), les vents d’Irma soufflaient toujours à 295 km/h soit en catégorie 5, la plus élevée de l’échelle Saffir-Simpson.
Les météorologues ont mis en garde contre « un ouragan potentiellement catastrophique », pressant pour une accélération des préparatifs en vue de son arrivée.

Ces déclarations d’état d’urgence, annoncées dans trois communiqués distincts de la Maison Blanche, « permet(tent) au ministère de la Sécurité intérieure et à l’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema) de coordonner tous les efforts d’assistance en cas de catastrophe ».
« Cette action va soulager les difficultés et les souffrances que la situation d’urgence pourrait faire endurer à la population locale » et fournir l’aide nécessaire « pour assurer la santé et la sécurité publiques », a poursuivi la Maison Blanche.

Le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello Nevares, avait demandé cette déclaration afin de pouvoir débloquer des fonds.
L’ouragan devrait atteindre les Iles-sous-le-Vent aux Antilles mardi soir ou mercredi matin, puis se diriger vers les Iles Vierges avant de passer près ou de toucher le nord de Porto Rico mercredi soir. La République dominicaine, Haïti, la Guadeloupe ont également été mis en alerte.

A l’approche de l’ouragan Irma, la Guadeloupe, placée en vigilance cyclonique rouge, s’organise et ouvre à la population des abris « sûrs en cas de cyclone ». Une grosse centaine d’abris, souvent des écoles, parfois des chapelles, ont été ouverts mardi sur l’ensemble du territoire et près d’un millier de personnes s’y sont déjà réfugié.

Avec AFP

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.