jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Ce que pensent les Tahitiens du Caillou du référendum

Publié le

Publié le 30/10/2018 à 14:52 - Mise à jour le 30/10/2018 à 14:52
Lecture 2 minutes

Trois générations de la famille Teriitau vivent à Dumbéa. Ils sont bien intégrés, et ne comptent pas revenir en Polynésie. À quelques jours du référendum, ils en débattent avec leur voisine Raina, également originaire de Tahiti. Raina sera la seule à voter oui dimanche. Tous les Teriitau de Dumbéa sont contre l’indépendance de la Calédonie.

La famille Teriitau en plein débat.

De son côté, Tamara Tsing Tsing se sent si bien sur le Caillou qu’elle est devenue conseillère municipale à Dumbéa. Pour elle, les Calédoniens ne pourraient pas se passer du soutien de la France. « La santé, l’éducation, le quotidien… ce n’est pas rien de vivre aisément, facilement dans la liberté, souffle-t-elle. Je ne sais pas si l’indépendance va leur apporter un plus par rapport à leur vie actuelle. »

 

 

Même tendance au centre-ville de Nouméa. Dans ce commerce où le patron et les vendeurs sont Tahitiens, ils penchent pour le non, car pour eux, une tutelle peut en cacher une autre.

« Si c’est ensuite pour être dépendant d’autres pays qui sont à l’affût des richesses que nous détenons, il faut y réfléchir avant, lâche Michel Fong, cet entrepreneur originaire de Tahiti. Est-ce que ce n’est pas mieux de rester sous le couvert de la France qui nous assure quand même une certaine liberté ? »

Pour Florentine Ariioehau, son employée également originaire du fenua, c’est clair : « Je voterai non à l’indépendance parce que pour le moment, nos enfants ont besoin de la France pour pouvoir poursuivre leurs études en France. S’il y a l’indépendance, est-ce qu’il y aura toujours ça ? On ne sait pas. Après, tout ce qui est justice et compagnie, est-ce qu’on bénéficiera toujours de l’aide de l’État ? On ne sait pas… »

L’immense majorité des Tahitiens du Caillou votera donc pour le maintien de la Calédonie dans la République française. C’est d’ailleurs le principal regret des indépendantistes locaux : l’avenir de la Calédonie ne sera pas choisi par le peuple kanak.

 

Rédaction Web avec Mike Leyral

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu