mardi 18 janvier 2022
A VOIR

|

Variant Omicron : “manifestement plus contagieux… pas plus dangereux” selon Véran

Publié le

Le variant Omicron du coronavirus est "manifestement plus contagieux, manifestement pas plus dangereux" que le variant Delta, qui reste dominant en France, a déclaré lundi le ministre de la Santé Olivier Véran, dans un point de presse.

Publié le 06/12/2021 à 10:08 - Mise à jour le 06/12/2021 à 14:20
Lecture < 1 min.

Le variant Omicron du coronavirus est "manifestement plus contagieux, manifestement pas plus dangereux" que le variant Delta, qui reste dominant en France, a déclaré lundi le ministre de la Santé Olivier Véran, dans un point de presse.

Il a estimé que “la conjugaison de la vaccination de rappel et du ressaisissement des gestes barrières”, notamment, avait déjà “donné une impulsion favorable par rapport à l’épidémie”. 

Le ministre s’exprimait aux côtés du Premier ministre Jean Castex, à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire consacré à la cinquième vague de l’épidémie.

Cette dernière reste essentiellement le fait du variant Delta, même si la détection en France de premiers cas du variant Omicron inquiète les autorités sanitaires. 

D’autant plus que la cinquième vague se traduit par une nette dégradation des indicateurs, avec une moyenne de plus de 42 000 cas sur sept jours lundi, contre moins de 7 000 il y a un mois. Et pour conséquence plus de 12 000 patients hospitalisés, le double d’il y a un mois.

M. Véran a averti que le variant Omicron, “est manifestement plus contagieux, manifestement pas plus dangereux, mais s’il se met à circuler beaucoup, on aurait des contaminations plus importantes encore qu’avec le variant actuel, ce qui veut dire que, proportionnellement, on finirait par avoir quand même beaucoup de formes graves”. 

Les autorités sanitaires ne veulent ainsi pas d’“une vague dans la vague”, a poursuivi le ministre, “donc on freine ce variant, on l’empêche de diffuser partout où il apparaît sur le territoire, on fait du ‘contact tracing’, on isole, on fait des bulles (…) on gagne du temps”.

Vingt-cinq cas sont désormais confirmés en France, selon le dernier bilan officiel des autorités sanitaires.

infos coronavirus