vendredi 15 janvier 2021
A VOIR

|

Valéry Giscard d’Estaing est décédé du covid-19

Publié le

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, âgé de 94 ans, est décédé du covid-19 mercredi soir "entouré de sa famille" dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, a appris l'AFP auprès de son entourage, confirmant une information d'Europe 1.

Publié le 02/12/2020 à 12:26 - Mise à jour le 04/12/2020 à 11:08
Lecture 2 minutes

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, âgé de 94 ans, est décédé du covid-19 mercredi soir "entouré de sa famille" dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, a appris l'AFP auprès de son entourage, confirmant une information d'Europe 1.

Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques. Plus jeune président de la Vème République lorsqu’il est élu en 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait fait l’une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d’un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre.

François Mitterrand, Jacques Chirac alors Premier ministre, Valery Giscard d’Estaing, à l’époque président de la République, durant l’inauguration du Musée d’Orsay à Paris. Crédit : DERRICK CEYRAC / AFP

Valéry Giscard d’Estaing n’a que 48 ans lorsqu’il accède à l’Elysée en 1974, battant sur le fil François Mitterrand, et devient ainsi, dans une France qui enterre les Trente-Glorieuses et digère mai-68, le premier non-gaulliste à s’emparer de l’Élysée.

Il se voulait alors l’incarnation d’une modernité triomphante, issue du centre-droit libéral et démocrate-chrétien qui a bâti l’Europe d’après-guerre.

Polytechnicien et énarque, issu d’une grande famille bourgeoise, « VGE » était entré au gouvernement dès 1959, multipliant les postes ministériels à l’Economie et aux Finances dans les années 60 et 70.

Le 10 mai 1981, il échoue à se faire réélire face à François Mitterrand.

Européen convaincu, il prend en 2001 la tête de la Convention pour l’Europe, chargée de rédiger une constitution européenne, qui sera rejetée par référendum.

Economiste brillant, auteur de plusieurs ouvrages, il a été élu en 2003 à l’Académie française.

Valery Giscard d’Estaing quittant Matignon (1974) Crédit AFP

« Pour des générations entières, notamment pour ceux qui se sont engagés auprès de lui dans leur jeunesse, il a fait souffler un grand vent de modernité sur la société française et fait naître un immense espoir de dépassement et de rassemblement », a réagi auprès de l’AFP François Bayrou, qui fit avec lui ses premiers pas en politique et qui fut son successeur à la tête du parti UDF, et selon qui « il reste l’immense souvenir d’intelligence et rires partagés, en même temps qu’une grande nostalgie ».

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a pour sa part considéré que « l’idéal européen perd l’un de ses fondateurs, la France, un Président qui lui a apporté modernité et audaces ». L’Assemblée et le Sénat, qui siégeaient au moment de la nouvelle, ont observé une minute de silence.

Valéry Giscard d’Estaing s’était rendu en Polynésie en tant que président en juillet 1979 au cours d’un voyage dans le Pacifique. Il avait alors visité l’ile de Raiatea. C’est sous sa présidence que le Pays a connu son premier statut d’autonomie interne en 1977.

Un jour de deuil national se tiendra ce mercredi 9 décembre.

infos coronavirus