dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Une trentaine de membres et quelques surprises pour le gouvernement de Jean Castex

Publié le

Plus de trente ministres et ministres délégués, dont huit entrants : le gouvernement du Premier ministre Jean Castex annoncé lundi par l'Élysée, compte son lot de surprises à commencer par Eric Dupond-Moretti à la Justice et Roselyne Bachelot à la Culture.

Publié le 06/07/2020 à 9:26 - Mise à jour le 06/07/2020 à 9:26
Lecture 3 minutes

Plus de trente ministres et ministres délégués, dont huit entrants : le gouvernement du Premier ministre Jean Castex annoncé lundi par l'Élysée, compte son lot de surprises à commencer par Eric Dupond-Moretti à la Justice et Roselyne Bachelot à la Culture.

Le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler a pris place comme le veut la tradition sur le perron pour annoncer la composition du gouvernement qui doit appliquer la stratégie présidentielle de la fin du quinquennat. Il compte 16 ministres et 14 ministres délégués.

Le premier annoncé dans l’ordre protocolaire est Jean-Yves Le Drian reconduit dans ses fonctions de ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. 

Neuf autres ministres conservent peu ou prou leur portefeuille, parfois avec des ajustements. Il s’agit de Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale, jeunesse et sports), Bruno Le Maire (Économie, finances et relance), Florence Parly (Armées), Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Olivier Véran (Solidarités et santé), Marc Fesneau (Relations avec le Parlement), Jean Baptiste Djebbari (Transports) Frédérique Vidal (Enseignement supérieur) et Roxana Maracineanu (Sports).

Huit nouveaux ministres ou ministres délégués font leur entrée au gouvernement.

Parmi eux, la députée LREM de la Somme, Barbara Pompili, 45 ans, devient ministre de la Transition écologique. L’ancienne député EELV avait été secrétaire d’État sous François Hollande.

L’avocat médiatique Eric Dupond-Moretti succède à Nicole Belloubet à la Justice, tandis que Roselyne Bachelot est nommée à la Culture.

S’ajoute Elisabeth Moreno à l’Egalité femmes-hommes, Alain Griset aux PME, Brigitte Klinkert à l’Insertion, ainsi que la députée LREM Nadia Hai à la Ville et sa collègue Brigitte Bourguignon à l’Autonomie qui complètent l’équipe gouvernementale.

À Bercy, Bruno Le Maire sera épaulé par trois ministres délégués : Olivier Dussopt, chargé des Comptes publics, Agnès Pannier-Runacher, chargée de l’Industrie, et Alain Griset.

Certains changent d’attributions, à l’instar de Gérald Darmanin, nommé ministre de l’Intérieur après avoir été chargé de l’Action et des comptes publics. C’est un « grand honneur pour le petit-fils d’immigré que je suis », a-t-il réagi sur Twitter, remerciant son prédécesseur Christophe Castaner pour son « action courageuse et déterminée au service de la protection de nos concitoyens.

Dans les autres ministres qui changent de portefeuille figurent Elisabeth Borne, nommée ministre du Travail, Sébastien Lecornu (Outre-mer), Annick Girardin (Mer) ou encore Franck Riester (Commerce extérieur).

Le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement aura lieu mardi à 15 heures, heure française, a indiqué l’Élysée.

La parité est respectée pour les ministres avec 8 hommes et 8 femmes, tandis que le gouvernement compte 5 ministres délégués homme est 9 femmes.

En comptant Jean Castex et le secrétaire d’État Gabriel Attal, nommé porte-parole, le gouvernement compte au total 15 hommes et 17 femmes.

Parmi les premières réactions Jean-Luc Mélenchon a tancé sur Twitter « un gouvernement libéral banal », tandis que Christian Jacob (LR) y a vu « essentiellement un jeu de chaises musicales ». « Tout ça pour ça ! », a-t-il déclaré à l’AFP.

Voici la liste des 16 ministres, 14 ministres délégués et de l’unique secrétaire d’État du gouvernement du nouveau Premier ministre Jean Castex, annoncée lundi par l’Élysée dans l’ordre protocolaire. 

Ministres

Europe et Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
Transition écologique : Barbara Pompili
Éducation nationale, jeunesse et sports : Jean-Michel Blanquer
Économie, finances et relance : Bruno Le Maire
Armées : Florence Parly
Intérieur : Gérald Darmanin
Travail, emploi et insertion : Elisabeth Borne
Outre-mer : Sébastien Lecornu
Cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales : Jacqueline Gourault
Garde des sceaux, Justice : Eric Dupond-Moretti
Culture : Roselyne Bachelot
Solidarité et Santé : Olivier Véran
Mer : Annick Girardin
Enseignement supérieur, recherche et innovation : Frédérique Vidal
Agriculture et alimentation : Julien Denormandie
Transformation et fonction publique : Amélie de Montchalin

Ministres délégués

– Auprès du Premier ministre :Chargé des Relations avec le Parlement et de la participation citoyenne : Marc Fesneau
Égalité entre les Femmes et les hommes, diversité et égalité des chances : Elisabeth Moreno

– Auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : 
Commerce extérieur et attractivité : Franck Riester

– Auprès de la ministre de la Transition écologique :
Logement : Emmanuelle Wargon
Transports : Jean-Baptiste Djebbari

– Auprès du ministre de l’Économie, des finances et de la relance :
Comptes publics : Olivier Dussopt
Industrie : Agnès Pannier-Runacher
Petites et moyennes entreprises : Alain Griset

– Auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports :
Sports : Roxana Maracineanu

– Auprès de la ministre des Armées :
Mémoire et anciens combattants : Geneviève Darrieussecq

– Auprès du ministre de l’Intérieur :
Citoyenneté : Marlène Schiappa

– Auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion :
Insertion: Brigitte Klinkert

– Auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales :
Ville : Nadia Hai

– Auprès du ministre des Solidarités et de la Santé :
Autonomie : Brigitte Bourguignon

– Secrétaire d’État auprès du Premier ministre :
Porte-parole : Gabriel Attal

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV