vendredi 3 juillet 2020
A VOIR

|

Une planète potentiellement habitable découverte dans un nouveau système solaire

Publié le

Une équipe internationale d'astronomes a découvert un nouveau système solaire comprenant une planète qui pourrait être "habitable", a expliqué jeudi à l'AFP un astrophysicien espagnol qui a dirigé les recherches.

Publié le 01/08/2019 à 14:56 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:20
Lecture 2 minutes

Une équipe internationale d'astronomes a découvert un nouveau système solaire comprenant une planète qui pourrait être "habitable", a expliqué jeudi à l'AFP un astrophysicien espagnol qui a dirigé les recherches.

Trois nouvelles planètes ont été découvertes en orbite autour de GJ 357, une naine rouge – petite étoile en phase de refroidissement. Elles forment ainsi un système solaire située à 31 années-lumière de la Terre, une distance relativement courte à l’échelle de l’espace, a détaillé Rafael Luque de l’Institut d’astrophysique des îles Canaries. La découverte a été faite grâce aux données fournies par le satellite TESS de la Nasa, spécialisé dans la recherche d’exoplanètes – situées hors de notre système solaire.

La planète la plus éloignée de l’étoile, baptisée GJ 357d, intéresse particulièrement les chercheurs, qui estiment qu’elle pourrait être habitable. Les deux autres sont trop chaudes.

Parmi les critères utilisés pour mesurer l’habitabilité d’une planète figurent un sol rocheux, une taille similaire à la Terre et une distance ni trop petite ni trop grande par rapport à son étoile, pour que la température soit propice à la présence d’eau liquide, un ingrédient-clé pour permettre le développement de la vie. Étant donné sa distance par rapport à son étoile, assez proche de celle entre Mars et notre Soleil, les chercheurs estiment que les températures sur la planète GJ 357d tournent autour de -53 degrés. « Cela semble un peu froid à première vue. Mais si l’atmosphère était dense (contrairement à Mars), l’effet de serre réchaufferait la surface et l’eau pourrait être liquide », estime M. Luque.

(Crédit : NASA)

Les chercheurs pensent que GJ 357d pourrait avoir de une à deux fois la taille de la Terre.Cette planète n’est pas la première potentiellement habitable à avoir été découverte près de nous. En 2016, la découverte de Proxima b, située à seulement quatre années-lumière de notre système solaire, avait suscité l’émoi. Le hic dans ces découvertes réside dans la méthode utilisée.

Proxima b et GJ 357d ont été découvertes par la méthode des vitesses radiales, qui consiste à repérer l’oscillation provoquée sur l’étoile par la gravité exercée par une planète en orbite. Mais selon Rafael Luque, cette méthode ne permet pas de confirmer si la planète est habitable. Pour cela, il faut utiliser la technique du transit, qui permet de mesurer sa taille, puis de calculer sa densité et sa composition (gazeuse ou pas). Il faut que la planète passe directement entre son étoile et l’observateur, une condition difficile à remplir. Pour Proxima b, ce fut impossible.

M. Luque et son équipe vont essayer dans les prochains mois d’observer GJ 357d en « transit » afin de confirmer si la vie pourrait s’y développer ou non. Mais « la probabilité pour qu’une planète passe devant une étoile dans l’axe de notre vision depuis la Terre est assez petite », souligne-t-il.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Guy Rauzy décoré de l’ordre de Tahiti Nui

À l’occasion du déplacement du gouvernement aux Marquises, lors de la célébration de la Fête de l’autonomie, jeudi en fin de journée, à Hiva Oa, le Président Edouard Fritch a élevé Guy Rauzy au grade de commandeur de l’ordre de Tahiti Nui.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV