dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

Une page d’Histoire se tourne avec les funérailles d’Elizabeth II

Publié le

Après le recueillement ému de centaines de milliers de Britanniques, le cercueil d'Elizabeth II a entamé lundi à Londres son dernier voyage pour des funérailles grandioses en présence de dignitaires du monde entier venus saluer la souveraine et ses 70 ans de règne record.

Publié le 19/09/2022 à 11:34 - Mise à jour le 19/09/2022 à 11:34
Lecture 2 minutes

Après le recueillement ému de centaines de milliers de Britanniques, le cercueil d'Elizabeth II a entamé lundi à Londres son dernier voyage pour des funérailles grandioses en présence de dignitaires du monde entier venus saluer la souveraine et ses 70 ans de règne record.

Le cercueil d’Elizabeth II entrait en milieu de journée dans l’abbaye de Westminster, joyau gothique intrinsèquement lié au destin de la défunte. 2000 invités se sont recueillis. Ces funérailles achèvent un deuil national marqué par une grand émotion collective depuis le décès le 8 septembre, à 96 ans, d’Elizabeth II dans son château écossais de Balmoral.

Le cercueil arrivait en procession, suivi à pied par le roi Charles III et la famille royale. Il en repartira une heure plus tard, au terme de la cérémonie religieuse, pour un dernier voyage vers le château de Windsor, à 35 km à l’ouest de la capitale, où reposera la reine. 

Elle sera inhumée lundi soir dans l’intimité, dans le Mémorial George VI, annexe de la chapelle du château, aux côtés de ses parents et de Philip, décédé en 2021.

Du président américain Joe Biden à l’empereur du Japon Naruhito en passant par le président français Emmanuel Macron, le gratin des dirigeants mondiaux s’est déplacé pour ces premières funérailles d’Etat depuis celles de Winston Churchill à 1965. Les familles royales européennes sont également représentées. 

Elizabeth II était la dirigeante en exercice la plus âgée du monde. Durant sa vie, elle a traversé la Seconde Guerre mondiale, vu la dissolution de l’Empire britannique, l’entrée puis la sortie de l’Union européenne. 

Après des jours épuisants de voyages dans les quatre nations constitutives du Royaume Uni, de bains de foule conjugués au deuil d’une mère, Charles III, 73 ans, devra écrire sa propre histoire. Charles III a promis, comme sa mère, de servir toute sa vie.

infos coronavirus