jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d’un requin-baleine

Publié le

La gueule d'un requin-baleine n'a rien d'un environnement hospitalier pour élire domicile, a priori, mais c'est pourtant là que des chercheurs japonais viennent de dénicher une nouvelle espèce de gammaridés, une sous-catégorie de crustacés.

Publié le 28/10/2019 à 10:42 - Mise à jour le 28/10/2019 à 10:52
Lecture < 1 min.

La gueule d'un requin-baleine n'a rien d'un environnement hospitalier pour élire domicile, a priori, mais c'est pourtant là que des chercheurs japonais viennent de dénicher une nouvelle espèce de gammaridés, une sous-catégorie de crustacés.

Les gammaridés présentent une alimentation très variée et sont capables de vivre dans des environnements extrêmes -aussi bien dans des lacs de haute montagne qu’au fond des océans. « Ces créatures, qui mesurent généralement de trois à cinq centimètres, sont incroyables parce qu’elles peuvent vivre dans des environnements tellement différents », a déclaré lundi à l’AFP Ko Tomikawa, un chercheur de l’université de Hiroshima (ouest du Japon), lequel ne s’attendait toutefois pas à en trouver squattant la gueule d’un requin-baleine.

La nouvelle espèce, qui a été baptisée « podocerus jinbe » -du nom japonais du requin-baleine (jinbe zame)- est de couleur brune et fait à peine 5 millimètres de long environ, avec des pattes poilues pour mieux attraper des micro-organismes, a expliqué le chercheur.

Le « podocerus jinbe » (Crédit photo : Ko Tomikawa / Hiroshima University / AFP)

« La bouche d’un requin-baleine est probablement un bon habitat » pour ce petit crustacé, a-t-il estimé, car « de l’eau de mer fraîche, nécessaire pour lui permettre de respirer, y pénètre régulièrement, tout comme de la nourriture ». « Cela lui fournit aussi un lieu sûr, sans prédateur », a encore relevé le chercheur, qui avait été sollicité pour examiner un requin-baleine d’un aquarium de l’archipel d’Okinawa (sud-ouest du Japon).

Environ un millier de ces petits crustacés ont été trouvés dans les fentes branchiales de la gueule de ce géant des mers, qui outre leur fonction respiratoire servent à filtrer l’eau pour en séparer la nourriture.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À Raiatea, la lutte contre le Covid-19 continue

Olivier Touboul, docteur en pharmacie, sillonne actuellement les Raromatai pour des campagnes de prévention et de sensibilisation. L’objectif est d’aider la population à mieux se protéger contre le coronavirus.

Nucléaire : le Civen répond à l’association 193

"Pour des raisons qui lui appartiennent, l’association 193 poursuit son offensive contre le Civen, dont elle demande d’ailleurs la suppression. Personne ne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV