mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Une Américaine plaide coupable d’avoir tué son petit ami pour des clics sur YouTube

Publié le

Publié le 21/12/2017 à 5:00 - Mise à jour le 21/12/2017 à 5:00
Lecture < 1 min.

Monalisa Perez a plaidé coupable d’homicide involontaire et a accepté de purger une peine de six mois d’emprisonnement. La peine doit encore être confirmée par un juge du Minnesota en début d’année prochaine, ont rapporté mardi des médias locaux.

Pedro Ruiz, 22 ans, avait convaincu en juin sa petite amie de lui tirer dessus tandis qu’il se protégeait avec un livre épais. Le couple aspirait à devenir des stars d’internet et espérait que la vidéo fasse décoller leur chaîne YouTube.

« Pedro et moi allons probablement enregistrer l’une des vidéos les plus dangereuses jamais tournées », avait écrit la jeune femme le jour-même sur Twitter. « SON idée, pas la MIENNE ».

Le jeune homme, qui a reçu une balle dans la poitrine, est mort sur le coup, un drame filmé par les caméras GoPro qu’il portait.

Selon la police, Ruiz aurait montré à la jeune femme une autre encyclopédie, pénétrée mais pas traversée par une balle, pour lui prouver que le livre le protégerait.

Selon l’accord passé avec les procureurs, Monalisa Perez purgera trois mois de prison par période d’un mois sur une durée de trois ans, puis les trois autres mois restant en résidence surveillée, a rapporté le Minneapolis Star Tribune.

Le couple, parents d’une fillette de trois ans, avait créé une chaîne sur le site YouTube, « La MonaLisa », sur laquelle ils racontaient leur vie quotidienne.

Au moment du drame, Monalisa Perez était enceinte de leur second enfant.

AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Retour de la houle à Teahupoo : les surfeurs au...

Les accros de la glisse avaient rendez-vous ce samedi, à Teahupoo. Ils étaient nombreux à profiter toute la matinée de la grosse houle du Sud qui a touché depuis hier soir la côte ouest de Tahiti.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV