mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Un tireur fait 6 morts lors d’un défilé du 4-Juillet près de Chicago

Publié le

Un tireur a ouvert le feu lundi avec un puissant fusil dans une ville près de Chicago, tuant au moins six personnes et semant la panique lors d'un défilé de la fête nationale du 4 juillet, avant de prendre la fuite

Publié le 04/07/2022 à 12:39 - Mise à jour le 04/07/2022 à 13:49
Lecture 3 minutes

Un tireur a ouvert le feu lundi avec un puissant fusil dans une ville près de Chicago, tuant au moins six personnes et semant la panique lors d'un défilé de la fête nationale du 4 juillet, avant de prendre la fuite

Le drame, dans un pays encore sous le choc d’une récente série de fusillades meurtrières, a eu lieu vers 10H15 (15H15 GMT) à Highland Park, dans le nord des Etats-Unis. 

Cinq victimes, toutes adultes, sont mortes sur place, une sixième à l’hôpital. Au moins 26 blessés, âgés de 8 à 85 ans, ont été pris en charge par les secours, a précisé un responsable hospitalier.

Des centaines de policiers restaient déployés en fin d’après-midi dans cette ville cossue de 30 000 habitants, située sur les rives du lac Michigan, pour retrouver l’auteur des tirs qui a agi depuis le toit d’un commerce.

La police a identifié un suspect, Robert, dit “Bobby”, Crimo, un homme blanc de 22 ans “originaire de la région”. Un musicien de Chicago surnommé “Awake the rapper” et du même âge, dispose de plusieurs pages à ce nom sur internet.

Les festivités ont immédiatement été suspendues dans plusieurs villes des environs, qui ont également fermé leurs plages et appelé leur population à la plus grande prudence tant qu’il n’aura pas été appréhendé.

Se disant “choqué”, le président démocrate Joe Biden a promis dans un communiqué de “ne pas abandonner la lutte contre l’épidémie de violence par armes à feu” après ce nouveau bain de sang. 

“Champ de bataille”

En ce lundi férié, des centaines de personnes, dont de nombreuses familles avec enfants, avaient pris place tôt le matin sur les trottoirs de Highland Park pour assister, comme dans tous les Etats-Unis, au traditionnel défilé de la fête d’indépendance américaine.

Alors que des fanfares lycéennes marchaient dans les rues, une rafale de tirs a retenti. “On a entendu environ 50 coups de feu, on a tous pensé qu’il s’agissait de feux d’artifices”, a commenté sur CNN une femme témoin du drame, qui a donné seulement son prénom Zoe.

“A un moment, j’ai vu une fille couverte de sang, je n’avais jamais vu ça”, a-t-elle ajouté, en décrivant une “mer de panique avec des gens qui tombaient les uns après les autres”. Elle, s’est cachée derrière une poubelle avant d’être mise à l’abri dans un sous-sol. En sortant, elle a découvert “un champ de bataille. C’était affreux.”

Adrienne Drell regardait défiler la fanfare quand un homme a lancé l’alerte. “C’était la panique dans toute la ville”, a-t-elle confié au Chicago Sun-Times. “On est totalement abasourdis.”

La maire d’Highland Park, Nancy Rotering, a déploré “un acte de violence qui nous touche au coeur”. “Alors que nous étions réunis pour fêter notre liberté, nous devons pleurer la perte tragique de vies et surmonter notre terreur”, a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse.

“Dangereux”

Le suspect a tiré depuis le toit d’un commerce, accessible par un escalier de secours. “Il était très discret et difficile à voir”, a décrit Christopher Covelli, porte-parole de la police du comté.

Un fusil “puissant” a été rapidement retrouvé par la police, mais le tireur, “considéré comme armé et dangereux” reste en fuite, a ajouté Chris O’Neill, responsable de la police locale.

Il a “de longs cheveux noirs, une petite corpulence, et un tee-shirt blanc ou bleu”, a-t-il précisé, en recommandant à la population de rester à l’abri jusqu’à son arrestation. Les autorités le soupçonnent de circuler à bord d’une Honda grise.

Sur des images de la ville diffusée sur les chaînes de télévision, on voit les forces de l’ordre, dont des agents de la police fédérale et d’autres en treillis militaire, circuler dans des rues vides, où les trottoirs sont couverts de fauteuils de camping et de poussettes abandonnés dans la précipitation.

Les Etats-Unis sont encore sous le choc d’une série de fusillades, dont l’une dans une école primaire d’Uvalde au Texas, le 24 mai, avait fait 21 morts dont 19 enfants.

Le pays est plus généralement confronté à une hausse des violences par armes à feu, avec plus de 22.000 personnes tuées depuis le début de l’année, selon le site Gun Violence Archive, qui inclut les suicides dans ses données.

infos coronavirus