samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Un casino interdit aux Samoans… à Samoa !

Publié le

Publié le 30/08/2014 à 4:00 - Mise à jour le 30/08/2014 à 4:00
Lecture < 1 min.

Un consortium chinois a investi aux Samoa où ouvre le premier casino du pays. Un second devrait voir le jour bientôt. Mais l’ouverture de ce casino fait déjà polémique. En effet, les locaux ne seront pas autorisés à y entrer pour jouer ! Seuls les clients détenteurs d’un passeport étranger peuvent y jouer. Le gouvernement des Samoa compte beaucoup sur l’apport financier de ce casino qui fournit également des emplois.
Selon One news, le révérend Maauga Motu, du conseil des Églises, ne voit pas ces projets d’un très bon œil. Il craint notamment que l’interdiction d’entrée dans le casino n’engendre des problèmes sociaux, étant donné que certains Samoans essaieront de braver l’interdiction.
Une situation qui rappelle le projet de casino en Polynésie française pour lequel ce système d’interdiction d’entrée aux locaux a été prévu et annoncé par le président du Pays Gaston Flosse.

Le groupe chinois Chengdu a également l’intention de construire un hôtel de 500 chambres avec un golf et des commerces afin d’attirer la clientèle chinoise.
Les gouvernements samoan et chinois sont en passe de signer un accord qui permet de diminuer les taxes pour la mise en place de ce projet, mais aussi d’améliorer les démarches pour les touristes chinois qui se rendent sur l’île.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.