samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Trump prépare son gouvernement, Obama insiste sur l’unité du pays

Publié le

Publié le 10/11/2016 à 9:30 - Mise à jour le 10/11/2016 à 9:30
Lecture 3 minutes

Après son élection surprise, à l’issue d’une campagne extrêmement violente qui a profondément divisé le pays, des manifestations anti-Trump ont encore émaillé la nuit dans une vingtaine de villes américaines. La plus violente à Portland (Oregon, nord-ouest) a rassemblé jusqu’à 4.000 personnes. Des manifestants ont brisé des vitres de magasins et de voitures, ont lancé des projectiles contre la police qui a interpellé 26 personnes après avoir parlé d' »émeutes ».

Le président élu, rejoint par son équipe de campagne, a passé la journée vendredi à préparer la transition depuis la tour Trump sur la 5e avenue à New York où il a ses bureaux et sa résidence. D’importantes mesures de sécurité y ont été mises en place avec l’installation de blocs de béton tout autour et une forte présence policière.

« Journée chargée prévue à New York. Je vais bientôt prendre des décisions très importantes sur les gens qui vont diriger notre gouvernement », a tweeté le milliardaire républicain populiste.

Il s’est entretenu « environ 7-8 minutes » par téléphone avec le président français François Hollande. Les deux hommes ont « évoqué les sujets communs sur lesquels ils sont convenus de travailler pour clarifier les positions: la lutte contre le terrorisme, l’Ukraine, la Syrie, l’Irak et l’accord de Paris » sur le climat (COP21), a précisé l’entourage du président français.

Donald Trump, 70 ans, qui sera le plus vieux président à entrer à la Maison Blanche, doit prendre ses fonctions dans 70 jours, le 20 janvier.

Les noms qui circulent pour l’instant dans les médias américains pour son gouvernement n’ont rien du changement et du message anti-establishment sur lequel Donald Trump avait construit sa campagne. Sont évoqués l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, 72 ans; l’ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, 73 ans; Chris Christie, 54 ans, gouverneur du New Jersey; le sénateur Jeff Sessions, 69 ans: des hommes, souvent âgés et tous blancs.

La Maison Blanche a annoncé vendredi que le président Obama rencontrerait la semaine prochaine, lors de son ultime voyage à l’étranger, les dirigeants allemand, français, britannique et italien à l’occasion d’une visite à Berlin, puis le président chinois Xi Jinping au Pérou, en marge du sommet de l’Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (Apec). « Nous nous attendons à ce que l’élection soit le sujet central dans tous les esprits », a déclaré Ben Rhodes, conseiller de M. Obama.

Lors d’un discours au cimetière national d’Arlington, près de Washington, pour la journée des anciens combattants, M. Obama a une fois encore insisté sur la nécessité d’unité du pays après cette élection. Cette « journée des anciens combattants suit souvent une campagne politique durement combattue (…) Elle met à nu des désaccords dans tout le pays. Mais quand l’élection est terminée, nous cherchons des façons de nous rassembler, de nous reconnecter les uns avec les autres », a-t-il déclaré.

M. Trump avait rencontré jeudi le président Obama dans le bureau ovale, pour ce que le président américain a qualifié « d’excellente conversation ». M. Trump avait parlé de « grand honneur ». M. Trump, accompagné de son épouse Melania, s’était aussi rendu jeudi au Congrès.

Les républicains ont gardé le contrôle des deux chambres lors des élections, ce qui donne les coudées franches à Donald Trump pour gouverner. Parmi ses priorités: la fin du système d’assurance santé difficilement mis en place par le président Obama, qui couvre 22 millions d’Américains, le renforcement des contrôles d’immigration et la baisse des impôts.

Son élection a continué à susciter des manifestations de désapprobation dans une vingtaine de villes américaines, dont New York, Baltimore, San Francisco, Los Angeles et Portland, dans la nuit de jeudi à vendredi. Une autre est prévue samedi à New York. « Ce n’est pas mon président », scandaient des manifestants. « Je n’ai pas élu la haine à la présidence », pouvait-on lire sur des panneaux.

AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : fermeture du 444 789 à partir du...

Le numéro mis en place par le gouvernement depuis le 13 mars pour répondre aux questions de la population sur le Covid-19, sera fermé à compter du dimanche 31 mai, ne recevant quasiment plus d'appels.

Coronavirus : la poste suspendue à la reprise des...

Depuis l’arrêt des vols, l’activité du centre de traitement du courrier Fare Rata a fortement ralenti. Elle ne dépend désormais que de la réouverture des liaisons aériennes internationales. Pour faire face, le centre a dû se réorganiser.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV