samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

Soupçons de fuites au bac : les 4 suspects mis en examen

Publié le

Deux candidats au baccalauréat et un couple de trentenaires, interpellés dans l'enquête sur des soupçons de fraude concernant des épreuves de mathématiques, ont été mis vendredi en examen et placés sous contrôle judiciaire, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Publié le 05/07/2019 à 16:39 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:20
Lecture < 1 min.

Deux candidats au baccalauréat et un couple de trentenaires, interpellés dans l'enquête sur des soupçons de fraude concernant des épreuves de mathématiques, ont été mis vendredi en examen et placés sous contrôle judiciaire, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Les deux candidats ont été mis en examen pour fraude aux examens et recel d’abus de confiance, le jour des résultats du bac.

Concernant le couple, l’homme, un surveillant dans un établissement privé sous contrat, a été mis en examen pour abus de confiance et complicité de fraude aux examens. Sa compagne l’a pour sa part été pour complicité de fraude aux examens et recel d’abus de confiance.

Lui est soupçonné d’avoir eu accès aux sujets et de les avoir revendus, tandis qu’elle serait intervenue dans la remise des sujets aux candidats.

Selon le Parisien, l’homme, né en 1982 tout comme sa compagne, serait un surveillant du lycée Ozar-Hatorah de Créteil (Val-de-Marne).

Les deux candidats mis en examen sont pour leur part soupçonnés d’avoir acheté les sujets.

Des fuites concernant les épreuves de mathématiques des séries générales avaient été relayées « par messagerie privée Whatsapp ou par SMS », avait indiqué le 21 juin le ministère de l’Education nationale, qui avait déposé plainte.

Une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris dans la foulée et les investigations confiées à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. 

Au total, 21 personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire et 17 d’entre elles ont été remises en liberté.

Après des fraudes concernant l’épreuve de maths du Bac S de 2011, quatre jeunes avaient été condamnés en 2018 à trois et quatre mois de prison avec sursis.

SourceAFP

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : 1 517 cas et un nouveau décès

Une femme de 85 ans est décédée, ce vendredi, des suites de la COVID-19, annonce la Présidence dans un communiqué. Ce qui porte à 6 le nombre de décès au fenua depuis le début de la pandémie. Au total, 1 517 cas ont été identifiés depuis le 15 juillet.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV