jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Sébastien Lecornu “ouvert à une adaptation du pass sanitaire” en Outre-mer

Publié le

Dans une interview accordée au journal Libération publiée ce lundi 2 août, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu s'est dit favorable à une adaptation du pass sanitaire dans les territoires d'Outre-mer. Il a également incité les élus locaux et la communauté médicale à renforcer les campagnes de sensibilisation sur la vaccination.

Publié le 02/08/2021 à 14:58 - Mise à jour le 02/08/2021 à 14:58
Lecture < 1 min.

Dans une interview accordée au journal Libération publiée ce lundi 2 août, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu s'est dit favorable à une adaptation du pass sanitaire dans les territoires d'Outre-mer. Il a également incité les élus locaux et la communauté médicale à renforcer les campagnes de sensibilisation sur la vaccination.

Depuis quelques semaines, les manifestations contre l’instauration du pass sanitaire en Outre-mer ne cessent de se multiplier alors que plusieurs territoires subissent déjà les effets d’une nouvelle vague épidémique. C’est le cas notamment de la Martinique qui connaît l’un des taux d’incidence les plus importants de la France avec 1 040 cas pour 100 000 habitants (contre 218 pour le reste du territoire national).  Face à l’opposition  grandissante au pass sanitaire, le ministre des Outre-mer s’est dit ouvert à une adaptation du pass dans les Outre-mer.  “Je l’ai dit aux élus : je suis ouvert à des recommandations venant du terrain sur une adaptation du pass sanitaire en outre-mer sans remettre en cause son principe même”, souligne-t-il dans les colonnes du journal Libération.  Sébastien Lecornu a précisé que ces adaptations pourraient intervenir “soit sur le calendrier soit sur les lieux concernés”. 

Le ministre des Outre-mer a également exhorté “les élus locaux à montrer l’exemple en se faisant vacciner mais aussi en disant qu’ils le sont” et a appelé “la communauté médicale d’outre-mer à reprendre la parole dans les médias, sur les réseaux sociaux, pour expliquer à quel point ce retard vaccinal produira malheureusement des effets épouvantables sur le système de soins”. Dans une intervention accordée à Outremers 360 quelques jours plus tôt, Sébastien Lecornu avait appelé à “la responsabilité collective et au devoir d’exemplarité des élus pour inciter la population à se faire vacciner”

Sebastien Lecornu souhaite plus de communication, de sensibilisation sur la vaccination afin de lutter contre “les réticences culturelles ou religieuses” et la propagation “des fake news”.  Actuellement, le retard vaccinal est important avec 16% des personnes vaccinées dans les Antilles et 30% à La Réunion. À titre de comparaison, la couverture vaccinale est de 60% dans l’Hexagone.

infos coronavirus