vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

Samoa : la rougeole fait 37 morts, l’OMS déplore une campagne anti-vaccin

Publié le

L'épidémie de rougeole frappant les îles Samoa, où l'état d'urgence a été décrété, a fait 37 morts selon un nouveau bilan annoncé mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui met en cause une campagne anti-vaccin.

Publié le 27/11/2019 à 10:28 - Mise à jour le 27/11/2019 à 10:34
Lecture 2 minutes

L'épidémie de rougeole frappant les îles Samoa, où l'état d'urgence a été décrété, a fait 37 morts selon un nouveau bilan annoncé mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui met en cause une campagne anti-vaccin.

« Ce qui se passe aux Samoa est véritablement tragique. Avec cette récente baisse des taux de vaccination, nous assistons à une énorme épidémie », a déclaré le coordinateur des équipes médicales d’urgence à l’OMS, Ian Norton, lors d’une conférence de presse à Genève.

L’épidémie a été déclarée à la mi-octobre par les autorités de ce petit État du Pacifique de 200 000 habitants, qui a lancé une campagne de vaccination obligatoire.

Selon l’OMS, plus de 2 500 cas ont été enregistrés, et 37 décès ont été signalés.

> Lire aussi : Épidémie de rougeole dans le Pacifique : la Polynésie intervient auprès de la population de Samoa

« Il y a un nombre écrasant de cas maintenant et ils occupent presque tous les lits disponibles dans le système hospitalier national », a relevé Ian Norton, soulignant que plus de 200 nouveaux cas arrivent chaque jour à l’hôpital.

« Malheureusement aux Samoa, une partie de ce qui se passe est lié à des messages sur les réseaux sociaux concernant un groupe anti-vaccin, et cela se mesure maintenant au nombre d’enfants décédés au cours de cette épidémie », a expliqué la directrice du département d’immunisation de l’OMS, Kate O’Brien. En 2018, seulement 31% des enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés, a-t-elle détaillé, alors qu’il y a 4 ans, la couverture vaccinale s’élevait à 84%.

La rougeole, caractérisée par l’éruption de taches rouges sur la peau, reste une maladie potentiellement mortelle. Elle est causée par un virus qui se transmet très facilement par contact direct ou dans l’air ambiant. Avant l’arrivée des vaccins dans les années 1970, elle tuait dans le monde 7 à 8 millions d’enfants par an.

Après une baisse spectaculaire entre 2000 et 2016 grâce à d’importantes campagnes de vaccination, la rougeole est maintenant en forte recrudescence dans le monde, en raison notamment d’une défiance envers les vaccins.

Cette méfiance à l’égard du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) a été provoquée par une étude de 1998 qui liait le vaccin et l’autisme. Il a pourtant été établi rapidement que son auteur avait falsifié ses résultats, et plusieurs études ont montré depuis que le vaccin n’augmentait pas le risque d’autisme, a souligné à plusieurs reprises l’OMS.

SourceAFP

infos coronavirus