fbpx
vendredi 22 novembre 2019
A VOIR

|

Quinze ans après, des appels à l’unité pour la commémoration du 11-Septembre

Publié le

Publié le 10/09/2016 à 7:10 - Mise à jour le 10/09/2016 à 7:10
Lecture 3 minutes

A New York, la candidate démocrate Hillary Clinton a quitté plus tôt que prévu la cérémonie de Ground Zero pour rejoindre l’appartement de sa fille après avoir eu un “coup de chaud”, selon son équipe de campagne.
Elle en est ressortie plus tard tout sourire devant les caméras de télévision.  
 
Mme Clinton participait, comme son rival républicain Donald Trump, à une commémoration solennelle qui s’est ouverte par une minute de silence à 08h46 locales (12h46 GMT), l’heure précise du premier choc d’un avion détourné par Al-Qaïda contre une tour du World Trade Center de New York quinze ans auparavant.
 
Hillary Clinton était sénatrice de New York au moment des attentats. Donald Trump est l’un des magnats de l’immobilier de Manhattan.
C’est “notre devoir solennel d’agir ensemble dans l’unité nationale pour préserver tous les nôtres d’un ennemi qui ne cherche rien d’autre que détruire notre mode de vie”, a déclaré M. Trump dans un communiqué, en allusion à la menace jihadiste.
“Nous n’oublierons jamais les horreurs du 11 Septembre 2001. Aujourd’hui, rendons hommage aux vies et au courage extraordinaire des victimes et de ceux qui les ont secourues”, a tweeté Mme Clinton.
 
De son côté, le président Barack Obama a souligné lors d’une cérémonie au Pentagone près de Washington que la “diversité” était la force de l’Amérique, y compris face à des menaces comme l’extrémisme islamique.
 “Al-Qaïda ou le groupe Etat islamique savent qu’il ne pourront jamais vaincre une nation aussi forte que l’Amérique, alors ils essaient de terroriser en espérant que la peur nous dressera les uns contre les autres”, a déclaré M. Obama.
 
Dans une allusion indirecte aux propositions controversés de Donald Trump, M. Obama a rappelé que des gens “venus de tous les coins du monde, de toutes couleurs, de toutes religions” avaient fait de l’Amérique ce qu’elle est aujourd’hui.
Le président américain a, à plusieurs reprises, dénoncé avec force la rhétorique du candidat républicain à la Maison Blanche. Dans la foulée de la fusillade de San Bernardino (Californie) en décembre dernier, le milliardaire avait proposé d’interdire temporairement l’entrée sur le territoire américain de tous les musulmans
 
George W. Bush, le président des Etats-Unis au moment des attentats, a passé sa matinée de dimanche dans une église dans son Etat du Texas.  Il devait assister dans la soirée à un match de football américain entre les Dallas Cowboys et les New York Giants, participant à l’ouverture du match avec deux policiers qui étaient à Ground Zero le 11 septembre 2001.
L’anniversaire des attentats coïncide en effet cette année avec l’ouverture de la saison pour la Ligue nationale de football américain (NFL). Des messages de M. Bush et du président Obama ont été enregistrés pour être diffusés dans tous les stades à cette occasion.

Le 11 septembre 2001, 19 pirates de l’air d’Al-Qaïda avaient détourné quatre avions pour les précipiter sur les tours jumelles à New York, sur le Pentagone et dans la campagne de Pennsylvanie à Shanksville.
Ces attentats marquaient la première attaque étrangère sur le sol métropolitain des Etats-Unis depuis près de 200 ans. Les Etats-Unis répondraient en lançant une “guerre mondiale contre le terrorisme” qui fait rage encore aujourd’hui.
 
Quelque 75 000 personnes souffrent toujours aujourd’hui de troubles mentaux et physiques liés à ces attaques, dont de nombreux urgentistes ayant respiré des particules cancérigènes en tentant de sauver des vies.
 
A New York, le silence s’est fait au total six fois pendant la cérémonie à Ground Zero, pour rappeler le déroulement des attaques meurtrières : les deux impacts des avions sur les tours jumelles, les effondrements respectifs de celles-ci, et les impacts des avions au Pentagone et en Pennsylvanie.
Les cloches des lieux de culte de New York ont également sonné.
Les noms des quelques 3 000 victimes ont été rappelés pendant la cérémonie à Ground Zero.
“Le 11 Septembre 2001 a touché chaque New-Yorkais, mais les terroristes n’ont pas gagné, parce que 15 ans plus tard nous sommes forts, et nous sommes unis”, a écrit le maire de New York Bill de Blasio sur Twitter.

AFP

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moorea : Fin des travaux contre l’érosion du littoral...

Le service du tourisme informe de la réouverture officielle de la partie sud du site de Tahiamanu à Moorea à compter du lundi 25 novembre, suite à l'achèvement des travaux d'aménagement contre l'érosion du littoral.

Australie : attaqué par un crocodile, il survit en...

Un garde-forestier australien a réussi à s'échapper des dents acérées d'un crocodile "particulièrement fourbe", après lui avoir mis un doigt dans l’œil au cours d'une lutte acharnée.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X