fbpx
samedi 16 novembre 2019
A VOIR

|

Projet d’attentat en Australie: la presse évoque plusieurs pistes

Publié le

Publié le 30/07/2017 à 5:20 - Mise à jour le 30/07/2017 à 5:20
Lecture 2 minutes

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a déclaré que le projet d’attaque en était à un stade “avancé” mais s’est refusé à tout commentaire sur les méthodes contradictoires évoquées par les médias qui auraient été envisagées.
 
Les quatre hommes, deux pères à la double nationalité australienne et libanaise et leurs fils, ont été arrêtés samedi à Sydney.
 
D’après le Sydney Daily Telegraph, ils projetaient de placer une bombe artisanale dans des bagages en cabine à bord d’un avion reliant Sydney et une destination au Moyen-Orient. L’engin aurait été dissimulé dans une machine à hacher la viande, ajoute le journal.
 
Le Sydney Morning Herald rapporte aussi que cette piste du hachoir à viande est examinée par les enquêteurs.
 
De son côté, le journal The Australian, citant des sources mutiples, explique que les suspects envisagaient de placer à bord de l’avion un engin “non traditionnel” capable de diffuser du gaz toxique. Toutes les personnes présentes auraient été immobilisées ou tuées, selon la même source.
 
“Je dois respecter l’intégrité de l’enquête”, a déclaré M. Turnbull pour expliquer son refus de s’exprimer sur les pistes avancées par la presse. “Il y aura plus à dire dans les jours à venir”, a-t-il déclaré, parlant de la “motivation terroriste extrémiste” des suspects.
 
Les mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports australiens.
 
L’Australie a relevé son niveau d’alerte aux attaques terroristes en septembre 2014, de peur d’attentats inspirés par des organisations comme le groupe Etat islamique.
 
Depuis lors, une douzaine d’attaques ont été déjouées et 70 personnes ont été inculpées. Les autorités n’ont cependant pas évité d’autres attaques, parmi lesquelles une prise d’otages dans un café de Sydney. Deux otages et l’auteur avaient été tués.
 

AFP

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X