mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Présidentielle : Marine Le Pen et Eric Zemmour obtiennent leurs 500 parrainages

Publié le

Les candidats d'extrême droite à la présidentielle Marine Le Pen et Éric Zemmour, qui étaient à la peine dans la récolte de leurs parrainages, ont obtenu les 500 paraphes d'élus nécessaires pour se présenter à ce scrutin, ainsi que le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, selon le Conseil constitutionnel. Les trois candidats rejoignent ainsi les huit autres prétendants ayant déjà obtenu les signatures nécessaires pour être formellement sur la ligne de départ lors du premier tour le 10 avril.

Publié le 01/03/2022 à 12:07 - Mise à jour le 25/03/2022 à 15:18
Lecture 2 minutes

Les candidats d'extrême droite à la présidentielle Marine Le Pen et Éric Zemmour, qui étaient à la peine dans la récolte de leurs parrainages, ont obtenu les 500 paraphes d'élus nécessaires pour se présenter à ce scrutin, ainsi que le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, selon le Conseil constitutionnel. Les trois candidats rejoignent ainsi les huit autres prétendants ayant déjà obtenu les signatures nécessaires pour être formellement sur la ligne de départ lors du premier tour le 10 avril.

Éric Zemmour comptait mardi 620 parrainages, Nicolas Dupont-Aignan 532, et Marine Le Pen 503, selon la liste publiée mardi par l’institution sur son site.

Les prétendants à l’Élysée ont jusqu’à vendredi 18H00 (heure de Paris) pour transmettre leurs précieux sésames au Conseil constitutionnel, qui devra ensuite encore vérifier que les parrainages proviennent d’au moins 30 départements différents.

Dans un communiqué, Éric Zemmour a affirmé avoir réuni ses parrainages “sans aucune aide extérieure, sans le soutien ni d’un système politique à bout de souffle, ni des vieux partis”, alors que François Bayrou, soutien d’Emmanuel Macron, a lancé une “banque des parrainages” ayant recueilli le soutien de 365 signataires, dont les noms n’ont pas encore été rendus publics.

François Bayrou, qui a annoncé dimanche qu’il donnerait son parrainage à Marine Le Pen au nom de la démocratie, ne figure pas parmi les 503 signataires du jour mais “merci à lui”, a-t-on précisé dans l’entourage de la candidate RN.

La candidate LR Valérie Pécresse caracole en tête avec 2 457 paraphes, suivie par le président Emmanuel Macron, qui doit toujours formaliser sa candidature d’ici vendredi, avec 1 785 parrainages, puis la socialiste Anne Hidalgo (1 318), le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon (808), l’écologiste Yannick Jadot (669), le communiste Fabien Roussel (613), le député Jean Lassalle (602) et la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud (568).

Mais d’autres sont encore loin d’obtenir leurs signatures: l’ex-garde des Sceaux Christiane Taubira (181), qui avait bénéficié du soutien de la Primaire populaire, le NPA Philippe Poutou (342) et François Asselineau (263) qui avaient obtenu leurs signatures en 2017, le syndicaliste Anasse Kazib (144) ou encore l’animaliste Hélène Thouy (114).

Le Premier ministre Jean Castex avait appelé mardi dernier les élus à “apporter leurs parrainages” aux candidats à la présidentielle, en soulignant qu’une telle démarche “n’est pas automatiquement synonyme de soutien politique”.

Près de 42 000 élus, dont 34 000 maires, peuvent accorder leur parrainage. 

Le Conseil constitutionnel met en ligne sur son site deux fois par semaine, le mardi et le jeudi, la liste actualisée en temps réel.

infos coronavirus