samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Pour la première fois, deux femmes sortent dans l’espace ensemble

Publié le

Les astronautes américaines Christina Koch et Jessica Meir sont sorties vendredi ensemble de la Station spatiale internationale (ISS) pour effectuer une réparation, marquant la première fois en soixante ans d'histoire spatiale que deux femmes mènent une sortie dans l'espace.

Publié le 18/10/2019 à 9:39 - Mise à jour le 18/10/2019 à 10:55
Lecture < 1 min.

Les astronautes américaines Christina Koch et Jessica Meir sont sorties vendredi ensemble de la Station spatiale internationale (ISS) pour effectuer une réparation, marquant la première fois en soixante ans d'histoire spatiale que deux femmes mènent une sortie dans l'espace.

Une première sortie de deux femmes astronautes, Christina Koch et Anne McClain, avait été programmée en mars, mais la Nasa avait dû l’annuler quatre jours avant, faute d’avoir deux combinaisons de la bonne taille prêtes à l’emploi.

La sortie de vendredi a officiellement commencé à 11H38 GMT et devrait durer plusieurs heures, dans le but de changer une unité de recharge des batteries tombée en panne le week-end dernier.

« Christina, tu peux sortir du sas », a annoncé depuis le centre de contrôle au sol à Houston l’astronaute Stephanie Wilson. Christina Koch est alors lentement sortie en flottant, suivie par Jessica Meir, qui est arrivée le mois dernier à bord de l’ISS. « J’avance… », a dit cette dernière avant de sortir à son tour.

Le couac de mars avait provoqué une volée de critiques, Hillary Clinton tweetant un lapidaire « Faites une autre combinaison ».

La Nasa avait tout prévu cette fois et les deux femmes sont sorties comme prévu dans leurs encombrantes combinaisons, à 400 km au-dessus de la Terre, filant en orbite à une vitesse de 8 kilomètres par seconde.

Depuis le début de l’ISS en 1998, 220 sorties spatiales avaient été faites par des astronautes de toutes nationalités, en majorité américains. Mais seules 13 Américaines et une Russe avaient jusqu’à présent « marché » dans le vide. Jessica Meir est devenue la quinzième.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique tué au...

Le leader d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l'Algérien Abdelmalek Droukdal, a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne, a affirmé vendredi sur Twitter la ministre des Armées Florence Parly, confirmant des informations obtenues par l'AFP.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV