lundi 22 juillet 2019
A VOIR

|

Plusieurs morts et des dizaines d’Américains piégés par l’ouragan Florence

Publié le

Publié le 13/09/2018 à 9:15 - Mise à jour le 13/09/2018 à 9:15
Lecture 3 minutes

Le président américain Donald Trump se rendra “en début ou milieu de semaine prochaine” dans les régions frappées par Florence, a annoncé vendredi après-midi la Maison Blanche.
“Une femme et son bébé ont été tués lorsqu’un arbre est tombé sur leur maison. Le père a été blessé” et hospitalisé, a annoncé la police de Wilmington, en Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis). 

Des pompiers ont oeuvré toute la matinée devant cette maison de plain-pied. “Nous avons pu sauver l’une des victimes”, a déclaré Buddy Martinette, chef des pompiers de la ville, aux journalistes.
“Il y avait beaucoup de craquements, les arbres tremblaient”, a raconté à l’AFP Shane Wilson, un voisin. 

Une autre femme, qui était souffrante, est décédée car les secours n’ont pas pu parvenir jusqu’à elle à cause des arbres bloquant les rues, selon une porte-parole du comté de Pender. Elle aurait succombé à une crise cardiaque, d’après les médias locaux. 
Selon plusieurs médias, une quatrième personne a trouvé la mort dans cet Etat un branchant un générateur.

 

> “Inondations “catastrophiques”

Accompagné de pluies torrentielles et de vents violents, l’oeil de l’ouragan a touché terre près de Wrightsville Beach (Caroline du Nord) à 07H15 (11H15 GMT), avec des vents jusqu’à 150 km/h (catégorie 1 sur une échelle de 5), selon le Centre national des ouragans (NHC). Florence est en train de “ravager” la Caroline du Nord, a déploré son gouverneur Roy Cooper, en conférence de presse. “Nous sommes très inquiets du fait que des localités entières puissent être détruites”.

La région fera face à une “menace importante” pendant encore au moins un jour, voire 36 heures, selon Jeff Byard, un responsable de l’Agence fédérale américaine des situations d’urgence (Fema).
“Des inondations catastrophiques de cours d’eau douce sont attendues dans des zones de la Caroline du Sud et du Nord”, selon le NHC.

Facteur aggravant : Florence avance lentement, à 7 km/h, et déverse donc ses pluies torrentielles pendant de longues heures sur les mêmes régions.
Des pluies de cette intensité n’arrivent “qu’une fois tous les mille ans”, a lancé Roy Cooper, soulignant que la rivière Neuse avait gonflé jusqu’à trois mètres au-dessus de son cours habituel et que le niveau des rivières “va monter pendant des jours”.

Dans la ville portuaire de Wilmington, des arbres ont été déracinés, des panneaux renversés et des vitres brisées sous la force du vent et des trombes d’eau. 
Fouad Iliou, un Brestois, était venu rendre visite à sa soeur, installée depuis des années à Wilmington. 
“Le vent a fait de gros dégâts, un arbre est tombé dans le jardin et un autre dehors à côté des voitures”, a-t-il dit à l’AFP.

A la confluence des rivières Neuse et Trent et proche d’un estuaire, la ville touristique de New Bern, environ 30 000 habitants, a été durement frappée par les inondations dès la nuit de jeudi à vendredi. 
Les eaux sont montées soudainement dans cette bourgade coloniale, fondée par les Européens il y a plus de trois siècles, prenant au piège des dizaines d’habitants. Les secouristes ont mis à l’abri entre 150 et 200 personnes, selon la police locale, mais des dizaines d’autres restaient coincées chez elles vendredi.
A Jacksonville, plus de 60 clients d’un hôtel ont également été mis à l’abri dans la nuit après l’effondrement d’une partie du toit.

 

> 600 000 foyers sans électricité

A plus d’une centaine de kilomètres au sud, la célèbre station balnéaire de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, s’est transformée en ville fantôme. Un rideau serré de pluie s’abattait sur l’océan dans l’après-midi. Environ 1,7 million d’habitants avaient été sommés de se mettre à l’abri, loin du littoral, la plupart dès mardi. Mais certains n’ont pas suivi cette consigne. 
Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que “nos secouristes interviennent”, a expliqué Jeff Byard.

Plus de 600 000 de personnes sont déjà privées d’électricité en Caroline du Nord, qui compte environ 10 millions d’habitants, selon les services d’urgence. 
Quelque 20 000 personnes ont trouvé refuge dans plus de 150 centres d’accueil en Caroline du Nord. 
Un couvre-feu a été instauré dans plusieurs localités de la côte atlantique pour éviter les pillages.
L’ouragan doit s’enfoncer vers l’intérieur des terres, à travers l’extrême sud-est de la Caroline du Nord et la pointe est de la Caroline du Sud jusqu’à samedi. Il virera alors vers le nord, selon le NHC, avec une “perte importante d’intensité” dès ce weekend. 
 

AFP

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X