A VOIR

|

Pêche illégale: Washington sanctionne deux entreprises chinoises

Publié le

Les Etats-Unis ont imposé vendredi des sanctions économiques à l'encontre de deux chefs d'entreprises chinois et de leurs deux sociétés, dont l'une est cotée au Nasdaq, une situation inédite, accusés de pêche illégale, travail forcé et violations des droits humains.

Publié le 11/12/2022 à 9:43 - Mise à jour le 11/12/2022 à 9:43
Lecture < 1 min.

Les Etats-Unis ont imposé vendredi des sanctions économiques à l'encontre de deux chefs d'entreprises chinois et de leurs deux sociétés, dont l'une est cotée au Nasdaq, une situation inédite, accusés de pêche illégale, travail forcé et violations des droits humains.

Le département américain au Trésor a annoncé dans un communiqué le gel des avoirs aux Etats-Unis de Li Zhenyu et Xinrong Zhuo, et de leurs entreprises Dalian Ocean Fishing Co. et Pingtan Marine Enterprise.

Cette dernière est cotée au Nasdaq, à la Bourse de New York. C’est la première fois que le département américain au Trésor impose des sanctions sur une entreprise cotée au Nasdaq.

Les actionnaires auront 90 jours pour céder leurs actions, a précisé à des journalistes un responsable du Trésor.

Par ailleurs, le Trésor cible également 157 bateaux de pêche dans lesquels ces entreprises sont impliquées.

“Le Trésor condamne les pratiques des personnes sanctionnées aujourd’hui, qui impliquent souvent l’abus des droits Humains, compromettent les normes fondamentales du travail et de l’environnement et nuisent aux perspectives économiques des populations locales dans l’Indo-Pacifique“, a déclaré le sous-secrétaire au Trésor pour le terrorisme et le renseignement financier Brian Nelson, cité dans le communiqué.

Le département au Trésor souligne que le président Joe Biden a publié le 27 juin, le Mémorandum sur la lutte contre les pratiques illégales, non déclarées, et la pêche non réglementée et les abus de travail associés.

Ce texte note que, sans contrôle, cela “menace les moyens de subsistance et les droits humains des pêcheurs du monde entier et compromettra la compétitivité économique des États-Unis, la sécurité nationale, et la durabilité de la pêche“, et “aggravera les problèmes environnementaux et effets socio-économiques du changement climatique“.

Ces sanctions entrent dans le cadre de la loi “Magnitsky”, qui vise à lutter contre la corruption et les atteintes aux droits humains.