dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

Omicron : deux cas “hautement probables” en Nouvelle-Calédonie

Publié le

Le président du gouvernement calédonien a annoncé mercredi la découverte de deux cas de contamination "hautement probable" au variant Omicron et a rendu en conséquence le port du masque à l’extérieur à nouveau obligatoire.

Publié le 22/12/2021 à 14:12 - Mise à jour le 22/12/2021 à 15:18
Lecture < 1 min.

Le président du gouvernement calédonien a annoncé mercredi la découverte de deux cas de contamination "hautement probable" au variant Omicron et a rendu en conséquence le port du masque à l’extérieur à nouveau obligatoire.

Les autorités sanitaires de Nouvelle-Calédonie ont “très probablement détecté” le variant Omicron sur le territoire, “nous attendons la confirmation par des tests en métropole, mais ne s’agissant pas du variant delta, il est hautement probable qu’il s’agisse du variant Omicron”, a précisé le docteur Sylvie Laumond, de la Direction des Affaires sanitaires, lors d’une conférence de presse.

Soixante personnes contact ont été identifiées et placées en isolement. Les deux malades, tous deux vaccinés, ne présentent pas de symptômes inquiétants.

Conséquence immédiate, le président du gouvernement, Louis Mapou, a annoncé le rétablissement de l’obligation du port du masque en extérieur dès 11 ans, obligation qui avait été levée lundi.

“Nous ne sommes pas sortis de l’auberge, le 1er semestre 2022 s’annonce très difficile”, a-t-il déclaré en n’excluant pas “de nouvelles mesures dans les jours à venir si elles devaient être nécessaires”.

Les contrôles aux frontières ont également été renforcés. Les passagers en provenance de pays à risque devront désormais présenter un test PCR sous 24 heures ainsi qu’au terme de leur période d’isolement de sept jours.

L’épidémie de Covid-19 a fait 280 morts depuis septembre dans l’archipel. Jusque-là le territoire était resté exempt de la maladie, notamment en raison de la suspension des voyages internationaux sauf motifs impérieux et d’une quarantaine stricte en hôtel.

Ces conditions d’entrée ont été assouplies depuis que la circulation locale du virus est avérée. Les vols ont repris sans nécessité de motif impérieux et les arrivants sont soumis à une septaine à leur domicile.

infos coronavirus