lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Zélande : vers une interdiction de l’usage des sacs plastiques

Publié le

Publié le 09/08/2018 à 8:57 - Mise à jour le 09/08/2018 à 8:57
Lecture < 1 min.

Le « green country » ne veut plus ternir sa réputation. Cette semaine Jacinda Ardern, premier ministre de Nouvelle-Zélande, et la ministre de l’Environnement, Eugénie Sage ont annoncé un plan d’action pour, peu à peu, tendre la fin de l’usage des sacs plastiques à usage unique dans le pays.

Les commerçants et distributeurs disposent d’un délai de six mois pour arrêter leur distribution. Passé ce délai, ils s’exposeront à une amande de 100 000 dollars néo-zélandais.

Objectif de Jacinda Ardern et son gouvernement : protéger l’environnement et maintenir la réputation de la nation.
Une pétition qui demandait l’interdiction de ces sacs plastiques a réuni plus de 65 000 signatures.

En Polynésie française aussi, une pétition circule sur internet pour demander la même chose. Un texte serait en préparation, mais il n’est pas encore à l’ordre du jour des discussions.

Rédaction web 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rosina, l’une des premières basketteuses du fenua, décorée de...

Elle est l’une des premières femmes joueuses de basket-ball à Tahiti. Et depuis 1966 jusqu'à aujourd'hui, elle est présidente de la section basket de l’AS JT. Rosina Layton-Thunota, 85 ans, a été élevée ce matin par le président Edouard Fritch au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

Covid-19 : aucun nouveau cas détecté dans la population...

À ce jour, il n’y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 dans la population de la Polynésie française. Le nombre total de cas confirmés cumulés reste à 60. Le marin équatorien est toujours hospitalisé au Taaone.

Taputapuatea : Thomas Moutame entame son cinquième mandat

Le conseil municipal a été installé ce mardi matin à Avera en présence des 27 conseillers de la commune. Élu pour la première fois en 1997, Thomas Moutame entame son cinquième mandat.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV