mardi 17 septembre 2019
A VOIR

|

Nouvelle-Zélande : découverte des restes d'”Hercule”, un perroquet géant

Publié le

Les restes d'un perroquet géant qui mesurait près d'un mètre, pesait jusqu'à 7 kilogrammes et vivait voilà 19 millions d'années ont été découverts en Nouvelle-Zélande, selon une étude publiée dans la dernière livraison de la revue Biology Letters de la Royal Society par une équipe internationale de paléontologues qui l'ont baptisé "Hercule".

Publié le 07/08/2019 à 10:21 - Mise à jour le 07/08/2019 à 16:32
Lecture 2 minutes

Les restes d'un perroquet géant qui mesurait près d'un mètre, pesait jusqu'à 7 kilogrammes et vivait voilà 19 millions d'années ont été découverts en Nouvelle-Zélande, selon une étude publiée dans la dernière livraison de la revue Biology Letters de la Royal Society par une équipe internationale de paléontologues qui l'ont baptisé "Hercule".

“Nous pensons qu’il était incapable de voler”, a expliqué mercredi à l’AFP Paul Scofield, conservateur en chef au Musée de Canterbury. Les scientifiques se sont fondés sur l’étude des os d’une patte, retrouvés en 2008. À l’époque, personne ne savait trop à quoi correspondait cette trouvaille, restée 11 ans durant à prendre la poussière sur une étagère avant que des scientifiques ne s’y intéressent à nouveau cette année. “L’idée qu’il puisse s’agir d’un perroquet géant ne nous avait pas effleuré”, a poursuivi M. Scofield, “nous pensions à une sorte d’aigle, jusqu’à ce que nous les examinions à nouveau”.

Le perroquet a reçu le nom d'”Heracles inexpectatus”, en référence à sa taille mais également au caractère inattendu de sa découverte.

“Hercule, le plus grand perroquet connu, disposait sans aucun doute d’un bec énorme qui pouvait ouvrir en deux tout ce qu’il voulait et il a fort bien pu se régaler d’autre chose que de la nourriture habituelle des perroquets, peut être même d’autres perroquets”, a expliqué Mike Archer, du Centre de recherches de paléontologie de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud.

L’oiseau faisait à peu près deux fois la taille du kakapo, une espèce menacée de disparition qui était jusqu’alors le plus gros perroquet connu.

Les restes du perroquet géant ont été découverts fossilisés près de St Bathans au centre de l’Ile-du-Sud de la Nouvelle-Zélande, une zone de fouilles riche en fossiles du Miocène, une ère remontant entre 5 et 23 millions d’années.

La Nouvelle-Zélande est connue pour ses oiseaux non volants aux dimensions imposantes comme le moa (Dinornis), disparu à la fin du XVIIIe siècle et qui mesurait jusqu’à 3,6 m de haut. “Mais jusqu’à présent, personne n’avait découvert la trace d’un perroquet géant disparu, nulle part”, a souligné Trevor Worthy, professeur associé à l’Université Flinders (Australie). “Nous fouillons ces dépôts fossiles depuis vingt ans et chaque année nous apporte des révélations sur de nouveaux oiseaux ou d’autres animaux”, a-t-il ajouté. “Il y a sans aucun doute bien davantage d’espèces inattendues à découvrir”.

L’an dernier, les scientifiques avaient découvert les restes fossilisés d’une chauve-souris qui vivait il y a 16 à 19 millions d’années. L’animal, qui faisait trois fois la taille d’une chauve-souris contemporaine et pesait 40 grammes, avait la particularité de voler mais aussi de parcourir le sol à quatre pattes.

SourceAFP

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires