samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Nouvelle-Zélande : 4 projets de drapeau dévoilés

Publié le

Publié le 31/08/2015 à 7:23 - Mise à jour le 31/08/2015 à 7:23
Lecture 2 minutes

 Après avoir sélectionné par vote d’ici la fin de l’année l’un des quatre drapeaux dévoilés mardi, les Néo-Zélandais seront appelés aux urnes en mars pour choisir entre le projet arrivé en tête et la bannière actuelle.
À l’origine de cette initiative, le Premier ministre de centre droit John Key n’a jamais caché qu’il préférerait que la fougère argentée bien connue des amateurs de rugby remplace le drapeau bleu comportant dans un coin la bannière britannique. Pour lui, cette plante est emblématique de la Nouvelle-Zélande, comme la feuille d’érable peut l’être pour le Canada.
Trois des quatre drapeaux dévoilés mardi -et qui ont été sélectionnés parmi plus de 10 000 propositions- arborent la fameuse feuille de fougère. Deux d’entre eux reprennent en outre les quatre étoiles à cinq branches symbolisant la constellation de la Croix-du-Sud, qui figure sur la bannière actuelle.
Le quatrième projet représente le « koru », jeune pousse de fougère en spirale, symbole de croissance et de paix dans la culture maorie.

L’objectif du changement, selon John Burrows, un des responsables du projet, est d’adopter une bannière qui soit « immanquablement la Nouvelle-Zélande ». Les partisans du changement déplorent en effet que l’actuel drapeau ressemble trop à ceux d’autres ex-colonies britanniques, comme l’Australie.
Le nouveau drapeau « devrait nous faire apparaître comme une nation progressiste, tolérante, en phase avec son environnement, qui a conscience de son passé et une vision de ce que sera son avenir », a expliqué M. Burrows.
« La fougère est depuis plus d’un siècle un symbole emblématique et immédiatement reconnaissable de la Nouvelle Zélande. C’est un aspect de notre patrimoine qui a toute sa place sur un drapeau ».

Renoncer à la vieille bannière ne fait cependant pas l’unanimité.  Certains font valoir que de nombreux Néo-Zélandais ont donné leur vie pour protéger le drapeau actuel -utilisé pour la première fois en 1869 et adopté officiellement en 1902- et qu’en changer déshonorerait leur mémoire.
D’autres critiquent un projet beaucoup trop coûteux« Si c’est tout ce qu’on peut avoir pour 26 millions de dollars néo-zélandais (14,5 millions d’euros) c’est plutôt décevant », a déclaré à la presse Winston Peters, chef du parti d’opposition La Nouvelle-Zélande D’abord.

Avec AFP

Les quatre projets de drapeau

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.