lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Calédonie : le parti Calédonie Ensemble soupçonné d’emplois fictifs

Publié le

Publié le 07/04/2019 à 8:59 - Mise à jour le 07/04/2019 à 8:59
Lecture 2 minutes

Cette affaire avait déjà donné lieu en décembre dernier à une perquisition dans les locaux de CE, principal parti de la droite loyaliste calédonienne.
Elle concerne une vingtaine de personnes employées comme collaborateurs d’élus de la province Sud et du Congrès mais qui auraient travaillé au bénéfice du parti Calédonie Ensemble, lors des élections législatives de 2017.       
  
Le procureur de la République de Nouméa, Alexis Bourox, a confirmé lundi à l’AFP que « 5 gardes à vue étaient intervenues sur commission rogatoire du magistrat instructeur, la dernière semaine de mars ». De nombreuses personnes ont par ailleurs été entendues sans qu’aucune mise en examen ne soit pour l’heure intervenue, a-t-on indiqué de même source.     

Philippe Michel, président de la province Sud et secrétaire général de CE et Roger Kerjouan, secrétaire général de la collectivité, figurent parmi les gardés en vue dans le cadre de cette enquête, qui survient à quelques semaines des élections provinciales du 12 mai prochain.      

« Comme par hasard….Il s’agit d’une petite bidouille politico-judiciaire en pleine campagne électorale », a dénoncé M.Michel devant la presse. Il a affirmé qu’une « dénonciation calomnieuse » d’élus rivaux de droite avait déclenché les investigations.     
Il a en outre déclaré que « le dossier de l’emploi des collaborateurs politiques dans les institutions avait déjà été tranché par une ordonnance de non-lieu rendue en juillet 2014 au terme de quatre années de procédure » sur une autre affaire d’emploi fictifs présumés.
« Les juges avaient alors considéré comme illusoire d’exiger de militants politiques embauchés en tant que tels de justifier d’une activité par nature multiforme et invérifiable, au profit de leur parti », a fait valoir Philippe Michel.

Avec AFP

infos coronavirus

Au lendemain des élections, la Nouvelle-Zélande enregistre un cas de coronavirus

La Nouvelle-Zélande a fait état dimanche d'un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait "de nouveau vaincu le virus".

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la psychose

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Kaukura : une population proche de la nature

Direction l'atoll de Kaukura aux Tuamotu, une des îles de la commune associée de Arutua. L'aéroport de l'atoll étant en travaux, il faut rejoindre ce petit paradis sur terre en bateau, depuis Arutua.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV