dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Calédonie : la « grande case » du Sénat coutumier incendiée

Publié le

La case (maison traditionnelle) du Sénat coutumier, où siègent les représentants des chefferies kanak, a été incendiée samedi soir en Nouvelle-Calédonie, suscitant une vive émotion à moins de deux mois d’un référendum sur l’indépendance.

Publié le 08/08/2020 à 15:30 - Mise à jour le 08/08/2020 à 15:46
Lecture < 1 min.

La case (maison traditionnelle) du Sénat coutumier, où siègent les représentants des chefferies kanak, a été incendiée samedi soir en Nouvelle-Calédonie, suscitant une vive émotion à moins de deux mois d’un référendum sur l’indépendance.

« Dans la soirée du samedi 8 août aux alentours de 22 heures, la case du Sénat coutumier a fait l’objet d’un incendie volontaire qui l’a entièrement détruite », a indiqué dans un communiqué le haut-commissariat de la République.

Situé dans le quartier de Nouville à Nouméa, l’institution consultative abrite seize sénateurs kanak, représentant les huit aires coutumières de Nouvelle-Calédonie.

À côté des bâtiments en dur, le Sénat coutumier possédait une grande maison traditionnelle, réservée aux cérémonies et à l’accueil des personnalités en visite.

Le haut-commissaire  Laurent Prévost a fait « part de sa vive émotion devant la destruction de ce lieu emblématique » et « a fermement condamné cet acte qui porte atteinte à l’institution coutumière et au-delà à une institution de la Nouvelle-Calédonie

Les services de police ont été saisis et une enquête judiciaire est en cours, a-t-il également indiqué.

Selon Les Nouvelles calédoniennes, un homme âgé de 29 ans a été interpellé quelques minutes après le début de l’incendie. Il avait été aperçu prenant la fuite.

le suspect, qui se présente comme le secrétaire-adjoint de l’association des squatteurs du radar de Nouville, « Les 3 Flamboyants », a reconnu avoir volontairement mis le feu. Il aurait agi « seul et sur un coup de tête », rapportent nos confrères, par réaction à l’absence de soutien de la part des autorités coutumières quant à leurs revendications. Il aurait également expliqué qu’il venait de se disputer avec sa concubine.

Il risque jusqu’à 10 ans de prison.

[INCENDIE DE LA CASE DU SENAT COUTUMIER] Dans la soirée du samedi 8 août aux alentours de 22 heures, la case du Sénat…

Posted by Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie on Saturday, August 8, 2020

infos coronavirus