dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Nauru ou le forum des incidents diplomatiques

Publié le

Publié le 02/09/2018 à 13:28 - Mise à jour le 02/09/2018 à 13:28
Lecture 3 minutes

La Chine, d’abord. Nauru, très soutenue par Taïwan, a tout fait pour freiner la présence chinoise au Forum. Cette délégation a même été privée de visa diplomatique… avant de finalement venir avec un visa normal, un affront pour des diplomates.
 
Ce climat tendu s’est révélé dès l’entame du Forum. Le chef de la délégation chinoise a voulu s’exprimer. Mais Baron Waqa, le Président nauruan, qui préside aussi le Forum en tant que pays hôte, a refusé, indiquant qu’il pourrait s’exprimer en fin de séance s’il restait du temps. Le diplomate chinois, furieux, a quitté son siège.
 

Et la colère chinoise pourrait bien se maintenir dans les jours qui viennent. L’Australie ne cache pas son ambition de limiter l’influence chinoise dans le Pacifique, quitte à y investir beaucoup, comme dans un nouvel avion de surveillance de l’océan, qui devrait être présenté demain.
 

Nauru a aussi commis deux jolies bourdes diplomatiques. L’une envers la Nouvelle-Calédonie, l’autre envers la Polynésie française.

Philippe Germain a eu la grande surprise de voir le drapeau de Kanaky affiché partout sur l’île, au côté des drapeaux des 17 autres pays représentés au Forum. Un affront pour ce Président loyaliste, qui siège au Forum derrière deux drapeaux : celui de la France et celui de Kanaky. Il a déposé une réclamation.

Officiellement, c’est une erreur du pays hôte. Mais personne n’est dupe : Nauru soutient ouvertement la cause indépendantiste dans de nombreux pays du Pacifique, et l’erreur ressemble bien à un message subliminal, à deux mois du référendum calédonien. 
 

Edouard Fritch a eu droit à une erreur plus cocasse, et une belle promotion dans le Bulletin officiel de Nauru, qui fait office de journal pour le Forum. Il y est présenté comme Chef de gouvernement, mais aussi Chef d’Etat, en lieu et place d’Emmanuel Macron. Une erreur d’autant plus surprenante que dans la présentation de Philippe Germain, il est bien indiqué que le Chef d’Etat est le Président de la République française.
 

Les autorités nauruanes se sont enfin illustrées par les règles draconiennes qu’elles imposent aux médias. D’abord en empêchant certains d’entre eux d’être accrédités, et donc de venir à Nauru. Ensuite en limitant les possibilités de reportages au maximum à ceux qui sont venus. Une journaliste néo-zélandaise a été arrêtée au premier jour des débats, pour être entrée en contact avec des réfugiés.
 
Dans ce climat particulier, les chefs de gouvernement du Pacifique vont tenter de mieux lutter contre le réchauffement climatique, de mieux surveiller l’océan pour contrôler la pêche et limiter les trafics, ou encore de lutter contre l’obésité, fléau sanitaire dans toute l’Océanie.
 

Mike Leyral

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires