samedi 31 octobre 2020
A VOIR

|

Mylène Halemai élue Miss Wallis-et-Futuna 2020

Publié le

La jeune femme de 19 ans a été élue, ce samedi 26 septembre, ambassadrice de beauté de ce territoire français du Pacifique Sud. Mylène Halemai est déjà connue de ses compatriotes pour ses performances sportives...

Publié le 26/09/2020 à 11:04 - Mise à jour le 28/09/2020 à 11:31
Lecture 2 minutes

La jeune femme de 19 ans a été élue, ce samedi 26 septembre, ambassadrice de beauté de ce territoire français du Pacifique Sud. Mylène Halemai est déjà connue de ses compatriotes pour ses performances sportives...

Contrairement à la Polynésie Française, Wallis-et-Futuna, quasi exempte de cas de Covid + en raison de la fermeture de ses frontières, a pu organiser, ce samedi, l’élection de sa reine de beauté.

Sept candidates étaient en lice pour succéder à Violène Blondel, miss Wallis et Futuna 2019.

C’est la candidate n° 5, Mylène Halemai qui remporte la couronne.

Mylène Halemai, miss Wallis et Futuna 2020 – Crédit photo Comité Miss Wallis et Futuna et Uvea Photo

La jeune femme fait déjà rayonner la collectivité grâce à ses performances sportives. Elle est en effet joueuse de tennis professionnelle. Il y a quelques mois, elle a choisi de rentrer sur son île pour renouer avec les racines wallisiennes de son père. Métissée, Mylène Halemai a également des origines australiennes, et même aborigènes côté maternel.

La nouvelle ambassadrice de beauté du territoire s’est également illustrée pour sa tenue végétale.

Elle pourrait participer à l’élection Miss France 2021 le 12 décembre prochain, au Grand Caroussel du Puy du Fou, dans les Pays de la Loire.

Miss Wallis et Futuna, Mylène Halemai, et ses dauphines Constance Maugateau et Sigalei Vegi – Crédit Photo Comité Miss Wallis et Futuna

infos coronavirus

Les frontières du Canada resteront fermées jusqu’à fin novembre

Le Canada a annoncé vendredi une nouvelle prolongation, jusqu'à fin novembre, de la fermeture de ses frontières aux étrangers dont la présence n'est pas jugée essentielle, ainsi que des exemptions à la quarantaine obligatoire.

Les États-Unis vont autoriser la reprise des croisières

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi que les croisières pourraient reprendre aux États-Unis à partir de novembre mais à condition de respecter un nouveau protocole strict, dont des tests systématiques des passagers et des membres d'équipage.