dimanche 20 octobre 2019
A VOIR

|

Mexique – Des dégâts matériels mais pas de victimes après le passage de l’ouragan Willa

Publié le

Publié le 23/10/2018 à 7:34 - Mise à jour le 23/10/2018 à 7:34
Lecture 2 minutes

Le centre américain des ouragans (NHC) à Miami a émis un dernier rapport indiquant que Willa s’enfonçait dans la matinée vers l’État montagneux de Nuevo Leon (nord) en s’affaiblissant peu à peu pour se transformer en tempête tropicale.  Sur la côte mexicaine, à Escuinapa, où est entré l’œil du cyclone mardi soir, plusieurs arbres étaient tombés, une église et un hôpital étaient fortement endommagés et des panneaux publicitaires renversés, ont constaté de journalistes de l’AFP.

>>> Lire aussi : Mexique – l’ouragan Willa perd en intensité, rétrogradé en catégorie 3

“Il n’y a pas un seul blessé et nous avions ici 200 personnes”, indiquait, soulagé, Victor Aguilar, 76 ans, gérant d’un hôtel dans cette localité de 30 000 habitants. “Il nous faut réparer, mais cela ne me préoccupe pas”, a-t-il ajouté.  Willa laisse derrière lui “de sérieux dégâts matériels mais l’important est qu’il n’y a pas de pertes humaines”, a commenté le gouverneur du Sinaloa, Quirino Ordaz, sur la chaîne locale Televisa. Les météorologues ont toutefois lancé une mise en garde, les intempéries pouvant toujours provoquer des inondations et des éboulements meurtriers.

“On a entendu le diable”

Dans les zones affectées, des habitants recensaient les dégâts occasionnés par les vents puissants allant jusqu’à 195 km/h qui ont touché la côte. “On a entendu le diable”, a raconté à l’AFP Ernesto Mallorquin, un retraité de 61 ans. “Je n’avais pas peur, j’essayais de calmer ma famille durant les trois heures qu’a duré ce vent puissant”, a-t-il dit.

Les vents mercredi à 06H00 GMT avaient perdu de leur force et atteignaient une vitesse de 75km/h. 

Quelques commerces à Escuinapa ont rouverts leurs portes mardi, mais la plupart restaient toujours fermés. L’eau et l’électricité étaient encore coupés en milieu de matinée. 

Dans cette ville, plus de 2 500 personnes s’étaient réfugiées la veille dans des abris.

L’ouragan, qui avait été classé quelques heures en catégorie 5 lundi, avait perdu de la force et été rétrogadé en catégorie 3 avant de toucher le sol mexicain. 

Les États de Sinaloa et celui de Nayarit (ouest) avaient été placés en “alerte orange” par les autorités et les écoles fermées. Plus de 4 250 personnes ont au total ont été évacuées, y compris des touristes dans les stations balnéaires de la côte.

À 100 km au nord, à Mazatlan, qui compte 500 000 habitants, et abrite une zone touristique, l’ouragan n’a provoqué qu’une pluie légère.

À l’heure où Willa frappait la côte mexicaine, des promeneurs déambulaient même sur la promenade du bord de mer, à pied ou à vélo, a constaté un journaliste de l’AFP.

En septembre, au moins 15 personnes ont péri dans des crues soudaines liées aux fortes pluies dans les États de Sinaloa et Michoacan.

La semaine dernière, 11 personnes sont décédées à Oaxaca (sud), dont sept enfants, à cause des intempéries.

 

Rédaction web avec AFP

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Vaimua Muliava : “Le numérique, c’est la nouvelle pirogue...

Vaimua Muliava, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite au fenua dans le cadre du Digital festival Tahiti qui se tient à la Présidence depuis le 16 octobre et qui se termine ce samed

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X