dimanche 16 mai 2021
A VOIR

|

Marseille : un policier polynésien grièvement blessé après s’être interposé dans une rixe

Publié le

Ariitea Haapaitaha a été grièvement blessé d'un coup de couteau à l'abdomen après avoir tenté de s'interposer dans une rixe entre jeunes samedi soir à Marseille, a-t-on appris auprès de la Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône.

Publié le 12/01/2020 à 9:44 - Mise à jour le 12/01/2020 à 14:51
Lecture < 1 min.

Ariitea Haapaitaha a été grièvement blessé d'un coup de couteau à l'abdomen après avoir tenté de s'interposer dans une rixe entre jeunes samedi soir à Marseille, a-t-on appris auprès de la Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône.

L’homme de 25 ans était toujours dimanche dans un état grave, mais en voie d' »amélioration ». Victime d’un arrêt cardiaque relativement long samedi, il a repris connaissance dimanche dans la journée et devait être à nouveau opéré dans la soirée (heure française).

Selon nos confrères de France info, le jeune homme, un Polynésien, s’appellerait Ariitea Haapaitaha et était surnommé « Ari » par ses collègues de travail.

Le policier, affecté en temps normal à la sécurité du palais de justice de Marseille, était en civil et n’était pas en service lorsqu’il a voulu intervenir dans un différend entre plusieurs jeunes, vers 19 heures 30, samedi, devant une boulangerie du quartier des Chartreux, au cœur de Marseille. Il n’avait pas précisé sa qualité de policier quand il a été frappé par l’une des personnes impliquées dans la rixe.

Un mineur de 17 ans s’est ensuite constitué prisonnier, dimanche. L’adolescent s’est rendu dans un commissariat des quartiers nord de la ville, accompagné d’un avocat qui avait préalablement prévenu les enquêteurs de la décision de son client. Quatre autres jeunes impliqués dans ce différend ont été placés en garde-à-vue pour non assistance à personne en danger, a-t-on appris de sources concordantes.

L’origine de la rixe à l’issue de laquelle le policier a été poignardé à l’abdomen n’est pour l’heure pas encore connue. L’enquête pour établir le déroulement exact des faits a été confiée à la police judiciaire.

infos coronavirus