jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Macron rencontre une délégation de Wallis et Futuna, avant les 60 ans de leur statut

Publié le

Le président Emmanuel Macron a rencontré mardi une délégation de responsables politiques, coutumiers et religieux, venue de Wallis et Futuna, qui vont célébrer jeudi les 60 ans de leur statut de Territoire d'Outre-mer (TOM).

Publié le 28/07/2021 à 10:23 - Mise à jour le 28/07/2021 à 10:23
Lecture 2 minutes

Le président Emmanuel Macron a rencontré mardi une délégation de responsables politiques, coutumiers et religieux, venue de Wallis et Futuna, qui vont célébrer jeudi les 60 ans de leur statut de Territoire d'Outre-mer (TOM).

Emmanuel Macron n’a pu se rendre dans l’archipel pour des raisons sanitaires, mais il a déclaré lors de son discours à Papeete qu’à l’occasion de cet anniversaire, il s’adresserait directement aux Wallisiens. “Je veux vous dire que vous pouvez compter sur mon engagement énergique, fidèle et entier”, a-t-il assuré.

“Le président de la République aurait souhaité être aux côtés des Wallisiens et des Futuniens pour célébrer les liens historiques et de solidarité, mais sa priorité est d’assurer la sécurité sanitaire de la population”, avait indiqué à l’AFP, Hervé Jonathan, administrateur supérieur (préfet).

Après plusieurs mois d’épidémie, l’archipel, territoire français le plus éloigné de la métropole, est redevenu exempt de Covid-19 et ses frontières sont protégées par un sas sanitaire. 

Sur place jeudi, les célébrations s’ouvriront par une messe, avant une levée des drapeaux, des discours officiels puis une cérémonie coutumière du “Kava Katoaga”.

L’archipel, protectorat depuis 1888, est devenu un TOM le 29 juillet 1961, en vertu d’un statut qui concilie administration et pouvoirs traditionnels.

Ce statut reconnait l’existence des trois “royaumes”, un à Wallis et deux à Futuna, ainsi qu’un statut civil personnel, dérogatoire au droit commun, fidèle aux règles ancestrales en termes de mariage, de deuil ou de garde d’enfants.

L’administrateur supérieur gère le territoire en concertation avec les royaumes coutumiers, les élus de l’assemblée territoriale, mais aussi les instances religieuses. La quasi-totalité de la population (11.500 habitants) est catholique et pratiquante. 

Le statut de 1961 n’a fait l’objet d’aucune évolution majeure depuis son origine, mais la question de son actualisation se pose depuis de nombreuses années. Les élus locaux souhaiteraient que le pouvoir exécutif soit transféré de l’Etat à l’Assemblée territoriale.

Peu développées, les îles de Wallis et Futuna, où plus de 60% des emplois sont publics, sont confrontées à l’exode de la population, notamment des jeunes, vers la Nouvelle-Calédonie et la métropole.

A l’issue des Assises de l’Outre-mer, un contrat de convergence et de transformation d’environ 37 millions d’euros sur 4 ans a été signé en juillet 2019 avec l’Etat. Il définit une série d’objectifs, en termes de développement de l’économie et des infrastructures, de lutte contre le dérèglement climatique et de désenclavement. 

infos coronavirus