fbpx
vendredi 22 novembre 2019
A VOIR

|

L’ouverture de nouvelles mines de nickel suspendue en Nouvelle-Calédonie

Publié le

Publié le 30/08/2018 à 9:21 - Mise à jour le 30/08/2018 à 9:21
Lecture 2 minutes

“La SLN a reçu de la province nord un arrêté (…) exigeant la suspension des travaux préparatoires à l’ouverture de trois nouveaux gisements à Kouaoua, lesquels avaient fait l’objet d’une autorisation d’exploiter délivrée le 21 mars 2018”, a indiqué vendredi l’entreprise dans un communiqué, précisant qu’elle se conformerait “aux prescriptions imposées”. Ces trois mines de nickel doivent ouvrir sur le centre minier de Kouaoua (côte est).

Le 14 août, la SLN, filiale du groupe français Eramet, avait annoncé la fermeture de ce centre qui avait été la cible de dix incendies d’origine criminelle en avril dernier et dont les accès avaient été bloqués par une cinquantaine de jeunes des tribus kanak avoisinantes.     

Ces manifestants sont opposés à l’ouverture de nouvelles mines pour des raisons environnementales et sont en conflit avec la SLN mais également avec les autorités coutumières kanak locales, qui avaient elles donné leur accord.      

La situation de force majeure a été déclarée sur Kouaoua d’où sont extraites chaque année environ 600 000 des trois millions de tonnes de minerai de nickel que l’industriel raffine dans son usine de Nouméa. 

Alors qu’environ 400 personnes, salariés et prestataires, sont affectées par la fermeture du site de Kouaoua, la situation est tendue dans ce village de 1 800 habitants où le nickel est l’unique activité. 
   

En situation de “pertes financières depuis six années consécutives”, la SLN a également estimé que “l’impact sur la production” serait “immédiat” et allait “se poursuivre en 2019 où ces gisements devaient apporter 40% de la production du centre de Kouaoua”.   
 

L’industriel, premier employeur privé du Caillou, a également indiqué “procéder à une évaluation des impacts (de cet arrêté) sur l’activité du site, sur ses autres mines et sur la survie de l’entreprise”.   
    

Avec l’appui de l’Etat, une réunion de concertation entre toutes les parties a eu lieu jeudi à Kouaoua. Selon Les Nouvelles-Calédoniennes, les échanges pourraient reprendre la semaine prochaine.

AFP

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Hawaiian Pro : O’Neill Massin au round 2, Tereva...

Ils étaient deux Tahitiens dans le même heat, ce vendredi au premier round de la Hawaiian Pro. O’Neill Massin et Tereva David défendaient leur...

À la pêche aux trocas à Raiatea

La pêche aux trocas est ouverte depuis lundi à Raiatea et Taha'a, jusqu’au 6 décembre. Pour cette campagne de pêche, un quota de 155 tonnes a été octroyé à ces deux îles, dont 115 tonnes rien que pour Raiatea. Une aubaine pour les familles et les associations de l’île, car ce travail bien que difficile permet d’arrondir les fins de mois.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X