samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

L’OMS recommande une « extrême vigilance » aux pays engagés vers le déconfinement

Publié le

L'OMS s'est félicitée lundi du reflux de la pandémie de nouveau coronavirus dans un certain nombre de pays mais appelé à exercer "une extrême vigilance" en période de déconfinement.

Publié le 11/05/2020 à 11:00 - Mise à jour le 11/05/2020 à 11:01
Lecture < 1 min.

L'OMS s'est félicitée lundi du reflux de la pandémie de nouveau coronavirus dans un certain nombre de pays mais appelé à exercer "une extrême vigilance" en période de déconfinement.

Une partie de l’Europe, dont la France et l’Espagne, a commencé lundi à assouplir les mesures de restriction à la circulation des personnes mises en place pour limiter la propagation du virus et éviter une submersion de leurs systèmes de santé.

Le déconfinement témoigne dans ces pays « du succès » des efforts menés pour « ralentir le virus et sauver des vies », a estimé le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse virtuelle à Genève, siège de l’agence onusienne.

Le responsable des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan, a également salué un motif d’« espoir » mais enjoint les pays concernés à faire preuve d’une « extrême vigilance ».

Alors que parmi ces pays qu’il n’a pas nommés « nombreux sont ceux qui ont réalisé des investissements significatifs pour améliorer leurs capacités en santé publique pendant les confinements, d’autres non ».

« Si la maladie persiste à un faible niveau dans des pays qui n’ont pas la capacité d’étudier les foyers, de les identifier, le risque existe toujours que la maladie reparte », a-t-il prévenu.

Certains pays se sont lancés « aveuglément » dans ce déconfinement sans se doter des moyens de tester et de tracer les cas suspects pendant qu’ils en avaient encore le temps, a-t-il regretté.

Les responsables de l’OMS ont martelé qu’un retour à la normale ne pouvait pas, en l’état actuel des connaissances épidémiologiques, se fonder sur une hypothétique « immunité collective ».

« Les études sérologiques préliminaires montrent qu’une proportion relativement faible de la population a des anticorps au Covid-19 », a relevé M. Tedros, ce qui signifie que « la majeure partie de la population reste exposée au virus ».

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Surf : les championnats de France annulés à cause...

"Les conditions actuelles et les incertitudes relatives aux contraintes sanitaires ne permettent pas d'organiser sereinement un événement aussi considérable, réunissant l'ensemble du...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV