lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Les îles Salomon rejettent l’offre de financement des élections faite par l’Australie

Publié le

Les îles Salomon ont qualifié mardi d'"inappropriée" une proposition australienne de financement des prochaines élections nationales, balayant d'un revers de main le dernier projet de Canberra pour renforcer ses liens avec l'archipel de plus en plus courtisé par Pékin.

Publié le 06/09/2022 à 10:16 - Mise à jour le 06/09/2022 à 10:16
Lecture < 1 min.

Les îles Salomon ont qualifié mardi d'"inappropriée" une proposition australienne de financement des prochaines élections nationales, balayant d'un revers de main le dernier projet de Canberra pour renforcer ses liens avec l'archipel de plus en plus courtisé par Pékin.

Le gouvernement des îles Salomon a accusé l’Australie de tenter “d’influencer le vote des parlementaires” sur un projet de loi qui pourrait retarder le scrutin de sept mois.

Le Premier ministre des îles Salomon, Manasseh Sogavare, a signé en avril dernier un vaste accord de sécurité, aux contours flous, avec Pékin. Nombre de pays occidentaux, et tout particulièrement les États-Unis et l’Australie, redoutent que ce pacte permette à la Chine d’établir une base militaire dans le pays.

La ministre australienne des Affaires étrangères Penny Wong avait rendu publique l’offre de financement des élections mardi matin dans une interview accordée à la radio ABC.

Le vote sur le report du scrutin étant attendu dès jeudi, le gouvernement des îles Salomon s’est offusqué du moment choisi, ajoutant qu’il “était en train de répondre (à l’offre) lorsque la ministre (…) en a fait l’annonce aux médias australiens”.

Le montant proposé par l’Australie n’a pas été rendu public, mais un proche de M. Sogavare avait rapporté que le coût de l’élection pourrait s’élever à 49 millions de dollars.

Le Premier ministre soutient que l’archipel devrait reporter le scrutin après la tenue des Jeux du Pacifique de 2023 pour des motifs budgétaires, soulevant de vives critiques dans l’opposition.

Canberra a tenté ces dernières mois de relancer ses relations avec M. Sogavare, qui s’est rapproché de Pékin depuis que des émeutes massives ont éclaté l’an dernier dans la capitale Honiara contre lui.

infos coronavirus