A VOIR

|

Les Forces armées en Polynésie font le bilan de la mission AMLAT 22 menée par la FS Plairial

Publié le

Après 36 jours de déploiement et plus de 9 300 miles nautiques parcourus dans l’océan Pacifique, la Frégate de surveillance (FS) Prairial a rejoint son port-base de Papeete dans la matinée du 14 décembre. Une mission essentiellement tournée vers la coopération avec le Chili et la Grande Bretagne, comme l'indiquent nos partenaires d'Outremers 360°.

Publié le 28/12/2022 à 10:42 - Mise à jour le 28/12/2022 à 10:42
Lecture 2 minutes

Après 36 jours de déploiement et plus de 9 300 miles nautiques parcourus dans l’océan Pacifique, la Frégate de surveillance (FS) Prairial a rejoint son port-base de Papeete dans la matinée du 14 décembre. Une mission essentiellement tournée vers la coopération avec le Chili et la Grande Bretagne, comme l'indiquent nos partenaires d'Outremers 360°.

Au cours de la mission AMLAT 22, le bâtiment français a contribué à la surveillance des zones maritimes britannique et chilienne, respectivement au large des îles Pitcairn et de l’île de Pâques, explique un communiqué des Forces armées en Polynésie française. La Frégate de Surveillance (FS) Plairial a notamment densifié des partenariats opérationnels dans la région et réaffirmé le principe de libre navigation dans les eaux internationales du Pacifique Sud.

Cette séquence a permis d’entretenir la coopération bilatérale basée sur des accords entre le Chili et la France, dans le domaine de la sécurité maritime et de la lutte contre les trafics illicites, poursuivent les FAPF. Le Prairial a notamment effectué plusieurs actions opérationnelles avec le patrouilleur Commandante Policarpo Toro, incluant une rencontre coordonnée en mer, des échanges d’informations tactiques et des manœuvres conjointes.

AMLAT 22 a également consolidé les liens de la Marine nationale avec les forces navales chiliennes, particulièrement dans les domaines de la surveillance maritime dans le Pacifique. Lors de ses patrouilles au large de l’île de Pâques ou du continent sud-américain, la frégate a quotidiennement partagé son appréciation de la situation avec les autorités maritimes chiliennes.

Enfin, lors de son escale dans la ville côtière de Valparaiso, l’équipage de la frégate a conduit des activités de représentation en soutien de la mission diplomatique française sur place. Le Prairial a directement contribué à la promotion des savoir-faire militaires et industriels français en Amérique du Sud, par sa présence au salon Exponaval à Valparaiso. Il a également mis en valeur de nouvelles technologies de communication et de détection.

Avant de regagner la Polynésie française, la FS Prairial a patrouillé dans la zone économique exclusive britannique au large des îles Pitcairn, où le bâtiment a fait escale afin de densifier ses relations avec les autorités locales. Cette mission a par ailleurs permis au nouvel hélicoptère Dauphin, récemment livré au Prairial en remplacement de l’Alouette III, d’effectuer ses premiers vols opérationnels en Asie-Pacifique, apportant une réelle plus-value dans les missions de surveillance maritime de la frégate.