mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Les déçus de Maitre Gims ouvrent un groupe Facebook

Publié le

Publié le 28/07/2015 à 9:38 - Mise à jour le 28/07/2015 à 9:38
Lecture < 1 min.

En mai dernier, Maître Gims était en concert au fenua. Si certains spectateurs ont été déçus, qu’ils se rassurent, ils ne sont pas les seuls. Selon L’independant, après la prestation de l’ex-chanteur de Sexion d’Assaut, samedi au Fest’Ille night V en métropole, de nombreuses personnes ont manifesté leur déception sur les réseaux sociaux. Un groupe a même été créé sur Facebook : Déçu Festille Night. 

Les plus déçus sont certainement ceux qui ont payé une place VIP spécialement pour voir leur idole : « J’ai payé un tarif VIP pour aucune prestation supplémentaire. Et ma fille ne voyait rien du tout », témoigne l’une. Une autre écrit avoir été placée « sur le côté de la scène, comme du vulgaire bétail, pour voir les artistes de profil et même de dos ! Une soirée qui restera inoubliable, mais pas du bon côté ».

Pour le président de Fest’Îlle, Frédéric Aymerich, interrogé par L’Independant, Maitre Gims « n’a pas joué le jeu ». « Il y a eu un manque total de respect envers le public et les organisateurs bénévoles, qui travaillent depuis 300 jours sur cette soirée. Il a été inaccessible au niveau du public. » Et aussitôt le concert achevé, Maitre Gims n’a pas tardé à partir. Pas d’autographes pour les fans. Pour Frédéric Aymerich, « le public retiendra surtout cette sortie où il a oublié de le soigner. C’est un manque de respect ».

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rangiroa : l’église Maria No Te Hau de Tiputa...

À Tiputa, les communautés religieuses s'arment de courage pour entretenir leurs lieux de culte, dont certains datent du début des années 1900. La communauté des catholiques est passée, elle, au stade de rénovation. L'église Maria No Te Hau est aujourd'hui fermée aux paroissiens pour plusieurs mois de travaux.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV