fbpx
lundi 27 janvier 2020
A VOIR

|

Lendemains de fêtes et “cures détox” : ne gobez pas n’importe quoi

Publié le

Publié le 30/12/2018 à 11:09 - Mise à jour le 30/12/2018 à 11:09
Lecture 3 minutes

“Ce qu’on appelle ‘détox’ dans les magazines grand public donne l’impression aux gens qu’ils peuvent se purifier, ce qui est complètement illusoire”, souligne auprès de l’AFP le médecin et biochimiste Robert Barouki, directeur d’une unité Inserm de toxicologie. Il intervient dans une vidéo récemment mise en ligne par l’organisme de recherche scientifique, consacrée aux fausses promesses des cures détox.

>> “Dire que le citron permet de lutter contre l’acidification de l’organisme, ça n’a aucun fondement scientifique”

“Il y a un problème de définition : ‘détox’ c’est flou, ça ne renvoie à aucune définition précise”, explique à l’AFP le docteur François Morel, secrétaire du collectif Fakemed.  Créée par les médecins signataires en mars d’une tribune contre l’homéopathie et les thérapies alternatives, cette association entend lutter contre les “fake news” dans le domaine médical.

Les promoteurs des régimes détox, parmi lesquels des stars comme l’actrice Gwyneth Paltrow, assurent que la consommation de certains aliments permettrait d’éliminer des “toxines” qui s’accumuleraient dans notre corps.  “Le mot ‘toxine’, ça parle aux gens. Mais dire qu’il y a des toxines impliquerait que l’organisme n’est pas capable de les gérer, ce qui n’est pas vrai”, argumente le docteur Morel.  “Par exemple, quand on mange beaucoup de protéines, l’organisme produit de l’ammoniaque, mais il est tout à fait capable de le transformer en urée grâce au foie et de s’en débarrasser via les reins”, renchérit le docteur Barouki.

L’une des stars des régimes détox est le citron, supposé “nettoyer le foie” ou “désacidifier l’organisme”. “Le citron ne fait pas de mal et manger des agrumes, qui contiennent des vitamines, c’est très bien, mais il ne faut pas croire qu’il permet d’éliminer des toxines”, balaie Robert Barouki.  “Dire que le citron permet de lutter contre l’acidification de l’organisme, ça n’a aucun fondement scientifique”, ajoute François Morel.

> Il “n’y a aucune preuve convaincante que les régimes détox permettent d’éliminer des toxines ou sont bénéfiques à la santé”

Certains produits conseillés dans le cadre de “cures détox” sont moins anodins. 

Le millepertuis, plante consommée en tisane et également très populaire contre la déprime, contient une substance qui accélère la dégradation des médicaments dans l’organisme et amoindrit donc leur effet. C’est pourquoi une femme qui prend la pilule et consomme du millepertuis peut tomber enceinte malgré la contraception.

À l’inverse, le pamplemousse peut augmenter l’action de certains médicaments et entraîner des surdosages. 

“Millepertuis et pamplemousse sont à manipuler avec une précaution extrême”, commente Barouki.

Les dispositifs de “détox” que commercialisent certaines sociétés peuvent aller au-delà des seuls régimes alimentaires.  

“Il y a par exemple des patchs qu’on se colle sur le pied et qui deviennent marron (preuve supposée de l’évacuation de toxines, ndlr), coloration qui s’explique en fait par l’humidité”, dit Barouki. 

“Il y a aussi des bains de pieds avec un petit courant censé éliminer des toxines, ce qui n’a aucune validité scientifique”, poursuit-il. Idem pour les vertus prétendument “détoxifiantes” du sauna.

Sur leur site internet, les Instituts nationaux de la santé (NIH) estiment qu’il “n’y a aucune preuve convaincante que les régimes détox permettent d’éliminer des toxines ou sont bénéfiques à la santé”

Si votre corps crie grâce après des journées entières passées à abuser du foie gras, du chocolat ou du champagne, la solution est beaucoup plus simple, note Robert Barouki : “Il faut manger léger pour mettre l’organisme au repos, s’hydrater en buvant de l’eau, et c’est tout. C’est tout bête”.

Rédaction web avec AFP

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X