dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Le Vanuatu veut interdire les couches jetables

Publié le

Publié le 14/03/2019 à 11:01 - Mise à jour le 14/03/2019 à 11:01
Lecture 2 minutes

L’interdiction des sacs en plastique et sacs oxodégradables devrait intervenir au second semestre de cette année en Polynésie. Ailleurs dans le Pacifique, le Vanuatu a déjà sauté le pas. Le pays a interdit en juillet 2018 les sacs en plastique à usage unique, les pailles et les récipients pour aliments en polystyrène. Une mesure prise dans le but de limiter le flux de déchets provenant des côtes du pays et menant à l’océan, explique le Huffington Post. 

>>> Lire aussi : Vers une interdiction des sacs plastiques en 2019

Mais le Vanuatu ne compte pas s’arrêter là. Le ministre des Affaires étrangères du pays, Ralph Regenvanu, a annoncé le 17 février que le gouvernement élargirait l’interdiction actuelle pour inclure une multitude de produits à usage unique, dont les couches jetables. Cette prochaine vague d’interdictions pourrait entrer en vigueur en décembre. 

La consommation de couches jetables de la naissance à la propreté pour un enfant est d’environ 6 500 couches selon Fenua Ma. Ce qui nécessite en moyenne l’abattage de 4 arbres et l’utilisation de 25kg de plastique (obtenu grâce à 67 kg de pétrole brut). Ces couches, jetées aux ordures ménagères, non valorisables, mettront jusqu’à 500 ans pour se décomposer. 

>>> Lire aussi : Couches pour bébés : alerte sur des “risques”, les fabricants sommés d’agir

Outre l’impact considérable sur l’environnement de l’utilisation de couches jetables, il existe également un risque pour la santé. L’annonce du ministre du Vanuatu fait beaucoup parler dans le monde et notamment en France. Un avis de l’Agence de sécurité sanitaire Anses publié en janvier  “ne met pas en évidence de danger grave et immédiat”, mais révèle des composants à risque dans les couches jetables. Le gouvernement français a demandé aux fabricants de prendre des engagements pour éliminer ces substances. En attendant, les couches lavables connaissent un engouement nouveau. 

Manon Della-Maggiora

 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires