mercredi 5 août 2020
A VOIR

|

Le rappeur Kanye West, candidat contre Trump à la Maison Blanche

Publié le

Il sera le candidat de Dieu à la Maison Blanche : Kanye West a assuré mercredi au magazine Forbes qu'il ne soutenait plus Donald Trump à la présidentielle américaine de novembre et a remis en question la capacité du démocrate Joe Biden à mobiliser l'électorat noir.

Publié le 08/07/2020 à 14:12 - Mise à jour le 08/07/2020 à 14:13
Lecture 2 minutes

Il sera le candidat de Dieu à la Maison Blanche : Kanye West a assuré mercredi au magazine Forbes qu'il ne soutenait plus Donald Trump à la présidentielle américaine de novembre et a remis en question la capacité du démocrate Joe Biden à mobiliser l'électorat noir.

Dans ce long entretien fait par téléphone, le rappeur milliardaire reconnaît qu’il se lance dans la course à la dernière minute et qu’il prendra une décision définitive d’ici un mois.

« On en parle depuis des années », explique-t-il en référence à ses ambitions présidentielles, révélées samedi dans un tweet, et à ses deux principaux soutiens : sa femme Kim Kardashian et le fantasque patron de Tesla Elon Musk.

« Voyons si la nomination est pour 2020 ou pour 2024, parce que c’est Dieu qui nomme le président », dit le rappeur qui s’est rapproché ces derniers mois de la religion. « Si c’est 2020, alors j’aurais été nommé par Dieu ».

Sans structure en place, il ne donne aucun détail sur sa campagne, mais assure qu’il ne soutient plus le milliardaire républicain après avoir été un de ses plus fervents partisans, notamment en portant en 2018 une casquette rouge au slogan présidentiel « Make America Great Again » dans le Bureau ovale. 

« J’enlève la casquette rouge avec cet entretien », explique-t-il à Forbes, ajoutant qu’il sera le candidat d’un nouveau parti appelé « Jour de naissance ».

Mais il évite de critiquer le locataire actuel de la Maison Blanche, sauf sur sa gestion du mouvement de colère contre le racisme qui s’est répandu depuis deux mois dans le pays, alimentant les soupçons d’une candidature destinée à perturber celle de Joe Biden, actuellement en tête des sondages nationaux.

« Dire que le vote noir est démocrate est une forme de racisme et de suprématie blanche », affirme Kanye West, en reconnaissant qu’il n’hésiterait pas à priver l’ex-vice président des voix de la minorité noire qui vote majoritairement pour les démocrates.

Le rappeur, qui a annoncé avoir eu le coronavirus, affiche également sa méfiance face aux vaccins qui ont, selon lui, paralysé de nombreux enfants, une assertion fausse et fermement combattue par le monde scientifique.

« Quand ils disent que le moyen de régler le Covid-19 est un vaccin, je suis extrêmement prudent », explique-t-il. « C’est la marque de la bête », lance-t-il en référence au Diable.

Donald Trump a jugé que cette candidature surprise était « intéressante » tout en estimant que l’élection de 2024 devrait être son véritable objectif.

Joe Biden n’a pas commenté l’annonce de Kanye West.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV