vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Le président Emmanuel Macron reporte le second tour des élections municipales, les frontières de l’UE bientôt fermées

Publié le

Le président de la République a une nouvelle fois pris la parole pour durcir les mesures face à la propagation du covid-19.

Publié le 16/03/2020 à 9:24 - Mise à jour le 16/03/2020 à 9:29
Lecture 2 minutes

Le président de la République a une nouvelle fois pris la parole pour durcir les mesures face à la propagation du covid-19.

Au lendemain du premier tour des élections municipales, le président de la République s’est exprimé. En métropole où le covid-19 progresse rapidement, de nombreuses personnes n’ont pas respecté les consignes et se sont regroupés. « Respectons les gestes barrière, les règles sanitaires », a appelé le président. Il faut « réduire la pression sur les services de réanimation pour qu’ils puissent mieux soigner. (…) Faisons preuve d’esprit solidaire et de sens de responsabilité »

Pour tenter de freiner un peu plus la propagation du coronavirus, Emmanuel Macron a « décidé de renforcer encore les mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts. »

Les « regroupements extérieurs » tels que les réunions familiales ou entre amis ne seront « plus permis » : « Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour aller faire les courses (…) pour se soigner (…) pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible. »

« Toute infraction à ses règles sera sanctionné », a prévenu Emmanuel Macron. « La meilleure règle c’est celle qu’en tant que citoyen vous vous appliquez à vous même. »

Les rassemblements… y compris les élections. Le président a décidé de reporter le second tour des élections municipales en métropole. « Cette décision a fait l’objet d’un accord unanime », a-t-il déclaré. Reste à savoir si la Polynésie suivra cette décision.

Le président l’a répété à plusieurs reprises : « Nous sommes en guerre », expliquant que la population doit « faire des sacrifices » pour endiguer l’épidémie.

« Nous sommes en guerre. En guerre sanitaire certes (…) L’ennemi est là, qui progresse. »

Le chef de l’Etat a aussi décidé de suspendre « toutes les réformes en cours » y compris celle des retraites qui fait polémique depuis plusieurs mois.

Tout est mis en place pour faciliter le travail des soignants. Un service minimum de garde dans les crèches et écoles sera mis à leur disposition. Les taxis et hôtels « pourront être mobilisés » pour les personnels de santé.

Autre grande annonce : les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées.

Du côté des entreprises, un report de charges fiscales et sociales est prévu.

Ces mesures seront précisées dans les prochains jours.

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.