fbpx
dimanche 15 décembre 2019
A VOIR

|

Le difficile métissage du Caillou

Publié le

Publié le 16/11/2018 à 14:48 - Mise à jour le 16/11/2018 à 14:48
Lecture 2 minutes

Aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie, même les tribus sont métissées. Un joueur de football s’est marié avec une Tahitienne rencontrée à Tahiti ; un autre est tombé amoureux d’une Wallisienne croisée au marché. Les demis sont partout.
 
À Nouméa, Emmanuelle Darman vit à cent à l’heure. Cette chanteuse métisse indonésienne et métropolitaine ne souffre pas du racisme, mais regrette les tensions autour du référendum. Pour elle, les métis ne sont pas intégrés dans le projet calédonien.
 
“J’ai l’impression qu’on ne parle que de la communauté kanak et de la communauté européenne, confie-t-elle. Sauf que moi, certes ma maman est Lorraine, mais elle est arrivée ici quand elle avait deux ans, aujourd’hui elle en a 62, donc elle est Calédonienne, et je suis Calédonienne aussi. Finalement, on ne se retrouve pas aussi facilement qu’on pense dans ce genre de…, je n’ai pas envie de dire combat parce que c’est super péjoratif, mais en tout cas dans ce questionnement-là de communautés, que ce soit kanak ou comme on le dit ici, Blanc. Moi, je suis ni l’un ni l’autre.”

Le dernier référendum sur le Caillou indiquait que 39 % des Calédoniens sont kanak, et 27 % d’origine européenne. Mais il y a aussi des Wallisiens, des Tahitiens, des Indonésiens… et surtout beaucoup de métis. Certains ont du mal à trouver leur place, comme Lorenzo Kasovimoin, métis kanak et tahitien.
 
“Mon problème est que, quand je sors de chez moi, il y a des Mélanésiens d’ici qui m’agressent pour voir si je suis un Blanc, un Wallisien ou même un Arabe. En tant que métisse, j’ai du mal à vivre avec ça.”

Vaihere Mata, elle, se définit comme Tahitienne, même si elle a également des origines chinoise et métropolitaine. Elle parvient à s’adapter aux différents groupes ethniques, mais déplore les stéréotypes.
 
“Dès qu’il y a un problème, c’est de la faute des Kanak. Dès qu’il y a de la musique trop forte, c’est de la faute des Tahitiens ou des Wallisiens. Dès qu’il y a un problème financier, c’est de la faute des Zoreilles, énumère-t-elle. Si ça se trouve, c’est un Caldoche, on n’en sait rien, mais voilà, ce sont des stéréotypes et tout de suite on va se dire c’est untel en parlant de son origine.”
 
La fameuse notion de “vivre ensemble” des Calédoniens a partiellement réussi. Malgré leurs a priori, les ethnies s’acceptent mutuellement, en dehors d’une minorité ouvertement raciste. Mais ces groupes sociaux vivent les uns à côté des autres plus que véritablement ensemble. En attendant que tout le monde soit métissé…
 
 

Rédaction web avec Mike Leyral

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Madeleine, préparatrice en pharmacie et gendarme réserviste

Ils étaient une quarantaine ce matin à la brigade de Faa’a à recevoir leurs galons de gendarmes réservistes. Des civils qui viennent en renfort des gendarmes d’active, lors de missions ponctuelles. Parmi eux, plusieurs femmes, dont Madeleine. Travaillant dans le domaine de la santé, cette trentenaire a décidé de consacrer une partie de son temps à servir ses concitoyens.

Les récifs coralliens de Polynésie feraient partie des plus...

La Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation a publié ce mercredi ses conclusions à la suite de la plus grande expédition d'étude et de cartographie des récifs coralliens jamais effectuée en Polynésie française.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X