vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

L’attentat des Champs-Elysées revendiqué par l’Etat islamique

Publié le

Publié le 19/04/2017 à 14:24 - Mise à jour le 19/04/2017 à 14:24
Lecture 3 minutes

François Hollande a “convoqué” un conseil de défense vendredi à 8h00, à l’issue jeudi soir d’une réunion de crise au cours de laquelle le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve et les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Matthias Fekl et Jean-Jacques Urvoas.

Au cours de cette fusillade, deux autres policiers ont été blessés, dont l’un grièvement, tandis qu’une touriste a été plus “légèrement” touchée par balle, selon les autorités. L’assaillant a été abattu par la police. 

L’attaque, qui a eu lieu vers 21H00, a été presque aussitôt revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), à l’origine de la plupart des attentats, parfois de masse, qui ont fait 238 autres morts depuis 2015 en France. “L’auteur de l’attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c’est un des combattants de l’Etat islamique”, selon un communiqué publié par son organe de propagande Amaq.

Or, selon des sources proches de l’enquête, l’agresseur abattu est un Français de 39 ans, qui faisait déjà l’objet d’une enquête antiterroriste. Cela pose donc la question de savoir s’il s’agit du même homme que celui donné par l’EI.

“L’identité de l’attaquant est connue et a été vérifiée”, a indiqué devant la presse, près du lieu de l’attaque, le procureur de la République de Paris, François Molins. Mais il s’est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l’enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

L’homme était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers et avait été arrêté le 23 février, avant d’être remis en liberté par la justice faute de preuves suffisantes, selon des sources proches de l’enquête. Il avait déjà été condamné en 2005 à quinze ans de réclusion pour tentatives d’homicide volontaire sur un policier, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci, en Seine-et-Marne. 

Une perquisition a été menée jeudi soir dans ce département au domicile de l’assaillant, titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l’attaque. L’homme a semblé avoir agi seul lors de l’agression, et des investigations sont en cours pour établir “s’il a bénéficié ou pas de complicités”, a ajouté M. Molins.

Prenant la parole d’un ton grave depuis l’Elysée, François Hollande s’est dit “convaincu” que la fusillade était “d’ordre terroriste”, promettant d’être d’une “vigilance absolue” pour sécuriser la présidentielle, dont le premier tour se tient dimanche. Le Chef de l’Etat a annoncé qu’un “hommage national” sera rendu au policier tué.

Les principaux candidats à la présidentielle, qui défilaient sur un plateau de télévision pour un dernier grand oral, ont dénoncé l’attentat et apporté leur soutien aux forces de l’ordre. Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron ont annulé leurs derniers déplacements de campagne prévus vendredi.

“L’agresseur est arrivé en voiture, est sorti. Il a ouvert le feu sur le car de police à l’arme automatique, a tué l’un des policiers et à essayé de s’en prendre aux autres en courant”, a rapporté une source policière.

Le quartier a été bouclé et d’importantes forces de police ont été déployées sur la célèbre et très touristique artère de la capitale. Un hélicoptère a survolé la zone.

Choukri Chouanine, gérant d’un restaurant situé rue de Ponthieu, dans une rue adjacente, a raconté à l’AFP avoir entendu une “fusillade brève” mais avec “beaucoup de tirs”. “On a dû cacher nos clients dans nos sous-sols”, a-t-il ajouté. Le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl a salué “le professionnalisme immense, le dévouement, le sens du devoir des policiers” qui “a permis d’éviter un carnage sur les Champs-Elysées”.

Plusieurs capitales ont exprimé leur soutien à la France. Le président américain Donald Trump, évoquant “une attaque terroriste”, a présenté ses “condoléances au peuple de France”, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel a dit se tenir “de façon ferme et déterminée aux côtés” des Français.

La présidentielle, très indécise, se tiendra pour la première fois dans l’histoire de la Ve République sous le régime de l’état d’urgence, instauré dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015.

 

AFP

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV