mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

La Polynésie apparaîtra désormais sur toutes les cartes de France à l’école

Publié le

Publié le 11/02/2019 à 9:38 - Mise à jour le 11/02/2019 à 9:38
Lecture 2 minutes

« Cet amendement pourrait s’intituler : soyons fiers de nos outre-mer », avait lancé son auteur, le député (LR) de la Réunion David Lorion, en plaidant pour la présence dans les classes d’une carte de France qui n’ignore pas l’outre-mer, comme c’est souvent le cas aujourd’hui. « Il s’agit de reconnaître sur nos cartes ce que la Constitution reconnaît déjà. L’image cartographique de la France ne peut être rétrécie à son seul Hexagone », avait-il dit, évoquant « une discrimination majeure ».

Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer et la rapporteure (LREM) Anne-Christine Lang ont estimé que cette revendication, bien qu’importante, ne relevait « pas de la loi » et qu’imposer cette mesure n’était « pas nécessaire ». « Cela reviendrait à tapisser toutes les salles de classes de nos bonnes intentions », a ajouté le ministre, qui venait de refuser un amendement réclamant l’affichage obligatoire de la Charte de l’environnement dans les classes.

« C’est 3 millions de Français qui n’apparaissent pas sur les cartes. Il s’agit juste de rétablir ce qu’est la France », a fait valoir de son côté la députée PS de la Réunion et ancienne secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle Ericka Bareigts. 

Dans la nuit de lundi à mardi, l’Assemblée avait adopté un amendement d’Eric Ciotti (LR), rendant obligatoire dans les classes la présence des drapeaux tricolore et européen, ainsi que des paroles de l’hymne national. Un autre amendement LR réclamant la levée obligatoire du drapeau tricolore et la pratique de l’hymne national au minimum une fois par semaine dans les classes a en revanche été rejeté ce mardi.

Une série d’amendements LR ou RN visant à instaurer le port de l’uniforme notamment pour « gommer les inégalités sociales » ou lutter « contre les tenues cultuelles » ont aussi été rejetés. Tout en indiquant avoir « vu les bienfaits de l’uniforme » quand il était recteur en Guyane, le ministre a jugé « contreproductif » de vouloir l’imposer à l’échelle nationale.

Évoquant les drapeaux ou l’uniforme, des élus PCF et Insoumis ont déploré que l’Assemblée « ne parle que de chiffons » depuis le début des travaux lundi sur le projet de loi.

 

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Déconfinement : les points-clés de la deuxième étape en...

Edouard Philippe a présenté jeudi la deuxième étape du déconfinement, lors de laquelle "la liberté redevient la règle et l'interdiction constitue l'exception", a-t-il indiqué, en se félicitant que les résultats sanitaires soient "bons". Toutes les restrictions qui demeurent doivent être réévaluées le 22 juin.

Musée de Tahiti et des Îles : appel à...

Le Musée de Tahiti et des Îles organise du 6 novembre 2020 au 14 mars 2021 une exposition baptisée "Fa’ahio, ta’u tufa’a". Cet événement est destiné à valoriser les artistes détenteurs de la carte d’artiste professionnel délivrée par la Polynésie française et les artistes diplômés du Centre des Métiers d’Art.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV