mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

La Nouvelle-Zélande va affréter un vol pour évacuer ses ressortissants de Wuhan

Publié le

La Nouvelle-Zélande a annoncé jeudi qu'elle affréterait un avion de 300 places pour évacuer ses ressortissants de Wuhan, la ville chinoise où est apparue le nouveau coronavirus.

Publié le 30/01/2020 à 10:24 - Mise à jour le 30/01/2020 à 10:40
Lecture < 1 min.

La Nouvelle-Zélande a annoncé jeudi qu'elle affréterait un avion de 300 places pour évacuer ses ressortissants de Wuhan, la ville chinoise où est apparue le nouveau coronavirus.

Officiellement, 53 Néo-Zélandais ont confirmé leur présence dans la mégapole de la province de Hubei, mais le nombre réel pourrait en fait être deux fois plus élevé.

« La Nouvelle-Zélande proposera les sièges supplémentaires aux ressortissants des Îles du Pacifique et d’Australie en priorité », a déclaré le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères Winston Peters, tout en précisant que cette évacuation devait encore être validée par les autorités chinoises.

« C’est une opération complexe et nous travaillons pour remplir toutes les exigences, mais notre but est de faire partir l’avion le plus tôt possible. »

Mercredi, la Première ministre Jacinda Ardern avait annoncé que son gouvernement travaillait avec Canberra pour organiser le départ des ressortissants australiens et néo-zélandais de Wuhan.

La volonté de l’Australie d’envoyer les évacués en quarantaine sur l’Île Christmas, dans l’océan Indien, n’a cependant pas séduit tous les Néo-Zélandais. Peters a précisé à la radio publique néo-zélandaise que son pays étudiait les possibilités de quarantaine en Nouvelle-Zélande.

Tous les passagers arrivant à bord de l’avion affrété par son gouvernement, et qui appartiendra à la compagnie Air New Zealand dont Wellington est actionnaire, seront placés à l’isolement pendant deux semaines à leur retour. 

Aucun cas d’infection par le coronavirus n’a à ce stade été confirmé en Nouvelle-Zélande. Mais un étudiant a été placé à l’isolement dans un hôpital d’Auckland en raison de soupçons. Des tests sont en cours pour vérifier s’il est atteint par le virus.

infos coronavirus