fbpx
lundi 24 février 2020
A VOIR

|

La Nouvelle-Zélande durcit encore la législation sur les armes

Publié le

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé lundi son projet de création d'un registre national des armes, deuxième volet du durcissement de la législation sur le sujet consécutif aux attaques des mosquées de Christchurch.

Publié le 22/07/2019 à 17:19 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:21
Lecture < 1 min.

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé lundi son projet de création d'un registre national des armes, deuxième volet du durcissement de la législation sur le sujet consécutif aux attaques des mosquées de Christchurch.

La Première ministre Jacinda Ardern a également annoncé le renforcement des règles d’obtention des permis de port d’armes afin “d’empêcher qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains”.

Le massacre du 15 mars, durant lequel un suprémaciste blanc a tué 51 fidèles pendant la prière du vendredi, a changé les comportements sur le sujet, a-t-elle estimé. “Il y a une nouvelle normalité autour des armes, un changement d’état d’esprit”, a-t-elle déclaré à la presse. “Les armes les plus dangereuses sont retirées de la circulation”

Immédiatement après l’attaque, le gouvernement avait interdit les armes semi-automatiques de type militaire (MSSA) comme celles utilisées par l’auteur du massacre. 

Le ministre de la Police Stuart Nash a expliqué que les dernières mesures visaient à permettre aux autorités d’en savoir plus sur les armes en Nouvelle-Zélande. “Aux termes de la loi actuelle, nous ne savons pas exactement combien d’armes sont en circulation, qui les possède, qui les vend, qui les achète, si elles sont en lieu sûr”, a-t-il déclaré.

Le registre national, qui sera mis en place sur cinq ans, comportera des informations sur les 1,2 million d’armes qui se trouvent dans le pays de cinq millions d’habitants.

Le deuxième volet législatif prévoit aussi d’interdire aux étrangers d’acheter des armes. L’auteur de la tuerie de Christchurch Brentan Tarrant est un ressortissant australien qui se serait procuré son arsenal alors qu’il vivait dans l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Toute personne condamnée pour violences, activités en lien avec la criminalité organisée, trafic de drogue ou délits sur les armes sera interdite de permis.

Un programme de rachat des armes désormais illégales a été lancé en juin. D’après M. Nash, plus de 11 000 armes ou pièces d’armements ont été remises pour l’heure aux autorités. 

SourceAFP

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X